28.05.14

A LA POURSUITE DES CARPES de PÂQUES

par Antoine Marchant

Jour 1.

En ce week-end de pâques, je décide de pêcher en stalking. Le temps est ensoleillé, je me rends sur un plan d'eau sauvage, très peu profond et envasé où l'eau est très claire. Mon matériel est léger pour l'occasion: un sac à dos un rentention sling trakker, un petit tapis de réception eco mat trakker, un seau et une canne! le strict minimun pour me déplacer rapidement. Je me rends sur un premier poste désert de poissons, puis je vais sur le second et j'aperçois quelques poissons en maraude grâce à mes lunettes polarisantes. Je commence alors à pêcher ce spot. Mon montage est constitué du leadcore Kable green monté en montage coulissant à l'aide du kit Korda « Running Rig » , sur lequel je mets un petit plomb square pear en 30 grammes. Mon montage est terminé par un noeud sans noeud avec un Wide Gape x et un Maize équilibrée Fruity Squid. Je mise sur l'opportunisme et je mets seulement un stick de pellets Mainline the cell avec quelques grains de mais doux nappés de Goo Spicy Squid. Le montage est placé entre deux arbres immergés. Je me mets en retrait, et quelques poissons passent sans prêter attention à mon montage. J'observe un joli brochet qui est en poste. J'attends une heure mais aucun poisson ne revient et il ne me reste que trois heures pour espérer prendre un poisson. Je plie rapidement mes affaires et décide d'aller sur un autre poste. Après quelques minutes de marche, j'arrive sur un nouveau poste. Les poissons sont là et ils s'alimentent. Je refais un stick et lance discrètement en prenant soin de détendre mon fil pour ne pas les effrayer.
Peu de temps s'écoule et mon fil se tend. J'aperçois un remous en surface, je ferre, le poisson est au bout après un petit combat et une mise à l'épuisette en équilibre, le poisson est au sec. Je prends une petite commune en photo et la remet à l'eau.

Le remue ménage a fait fuir les poissons dans les obstacles, je décide de relancer ma canne mais seul un carassin viendra me rendre visite. C'est ainsi que finit cette pêche rapide de 4h .


Jour 2.

En ce Dimanche de Pâques, les cloches ont sonné, et petits et grands sont à la recherche des chocolats. Quant à moi je vais tenter de débusquer une carpe en stalking. En début d'après-midi je me rends sur le même plan d'eau que la veille, directement là où j'ai pris la petite carpe. A mon arrivée je ne vois que deux petites carpes. J'attends une dizaine de minutes pour voir si d'autres poissons arrivent mais rien! Je me rends alors sur d'autres postes. Avec les températures des derniers jours, une algue filamenteuse recouvre le fond. J'aperçois quelques carpes et décide de commencer à pêcher ici. Les poissons passent mais ne sont pas actifs. Finalement je remballe et me rabats sur un plan d'eau que j'ai découvert il y a peu. L'accès est difficile car il me faut traverser un bois sur 200 mètres à travers boue, ronces et buissons. Après quelques griffures me voilà dans une première baie. L'eau est marron et quelques poissons montrent leur dos. Je change de bobines et passe en tresse pour le corps de ligne et utilise un waggler. La baie est très encombrée et je monte un hamecon Wide Gape X en direct sur lequel je met deux grains de mais doux. Je lance quelques grains autour de mon montage , les poissons arrivent rapidement. Mon waggler avance mais je ferre quatre fois dans le vide. La cinquième touche fut la bonne: mon waggler tressaute avant de s'enfoncer dans l'eau. Le poisson est puissant et c'est la casse. Je remets un hameçon et patiente une heure. Quelques poissons reviennent sans se saisir de mon esche, je décide de me déplacer dans une autre baie. L'accès y est aussi très difficile mais les poissons sont présents, profitant du soleil. Je lance mon waggler près d'un ilot et il ne me faut attendre que deux minutes avant que mon waggler s'enfoncer dans l'eau. Le poisson est très combatif et saute en l'air, malheureusement il se décroche. Je commence à croire que j'ai la poisse! L'heure tourne et il ne me reste maintenant que peu de temps pour espérer prendre un poisson. Je relance le montage avec du Goo Pineapple sur mes grains de mais, je me mets dans un arbre pour observer , deux miroirs arrivent, suivies d'une petite commune. Mon montage est entre la miroir et la commune mais la petite commune est plus rapide et se saisit de mon esche. Le combat est rude mais il est en ma faveur, ouf, je ne suis pas capot. Je prendrais rapidement cette petite commune en photo qui est à la fois mon premier poisson sur cet étang.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE