29.01.14

A LA RECHERCHE D'UNE PERLE

Par Romuald Laurent

La carpe se démocratise de plus en plus en hiver, on est nombreux à affronter le froid.
Depuis de nombreuses années, une tradition s’est installée au milieu de la bourgogne, passer la dernière nuit de l’année au bord de l’eau, qu’il vente, qu’il neige, qu’il pleuve, la passion nous transporte bien au-delà.
Cette année est bien particulière, et les différentes influences météo, déstabilisent énormément les poissons.

Pendant que mes amis préparent leur réveillon, avec de bonnes odeurs de cuisines qui envahissent les maisons, pour ma part ce sont de douces odeurs d’épices et de mais doux qui envahissent ma cuisine.
L’aboutissement d’un bon stick mix passe parfois par une réalisation rigoureuse, comme pour un bon plat.
Depuis la sortie des fameux Goo, la réalisation de mes stick mixes ont pris une autre tournure.
Un stick hivernal doit être précis, présenter une attraction olfactive indéniable, une granulométrie permettant la bonne libération des attractants, sans pour autant gaver le poisson qui a un rythme de digestion bien ralenti en eaux froides.
Le bon mélange réalisé, je le mets au frais une nuit avant de pêcher pour que tous les ingrédients puissent s’imprégner des fameux attractants.

Le jour J arrive, et par chance le temps est clément mais malheureusement, ils annoncent une nouvelle perturbation, grrrrrrr, tout bon ou tout mauvais mais comme je le dis souvent la pêche se trouve au bord de l’eau et non dans le canapé.
J’installe mes cannes tranquillement sous un air doux mais surtout avec un air de bien-être total….Qui n’a jamais ressentit ce sentiment, là ou nos regards s’évadent peu importe notre résultat…oui parfois l’important est ailleurs.
Après ces quelques mots de poésie, le choix des montages se fait rapidement, du classique pour commencer et on verra par la suite.
Le vent se calme et là un bruit sourd retentit dans la baie opposée à mon poste forcément du regard, je balaye chaque zone du plan d’eau, c’est bien le bruit d’un saut, chose inespérée en cette période.
Je m’empresse de mettre les cannes en place armées de leurs sticks respectifs, chaque canne va recevoir une vingtaine de bouillettes afin de ne pas gaver le poisson, 2 cannes seront eschées de 20 mm et une autre en 14 mm.
Avant l’arriver de mon ami Fred, j’enregistre une touche retour….Eh oui the Brème, mais c’est plaisant et nous indique l’activité des poissons.
Fred arrive et place ses 2 cannes. Toutes les deux seront eschées en 14 mm.
Au fil de la soirée, j’enchaîne les brèmes sur les 14 mm, mais dans un moment de silence, le delkim s’emballe et là, oui enfin la délivrance, une jolie miroir vient s’échouer dans nos filets.
Nos sourires sont là, et même si on ne voit que ce poisson, on est là par cette nuit symbolique entre potes, c’est aussi la passion de notre pêche.
21h une nouvelle arrivée, et quelle arrivée : celle de Franck et Régine avec le réchaud pour une poêlé de Saint-Jacques. Délicieuse dégustation durant laquelle il a fallu changer de place un biwy car la pluie est venue perturber ce moment.
La météo ne nous épargne pas et nous fait sortir pour réaliser deux sympathiques miroirs hivernales.
Dans l’heure qui suivit, une belle commune puissante est venue troubler le verre de champagne de cette nouvelle année, un pur moment.
Les doubles 14 mm épluchées font leur taf, merci à l’inspiration de Fred.
2014 s’ouvre avec une très belle sauvageonne arborant de magnifiques écailles dorées, une perle aux mille reflets…
Je vous souhaite à tous de belles réalisations pour 2014.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE