31.08.15

Approche "finesse"

Chaque semaine le rituel est le même (ou quasiment), j’exerce ma profession du lundi au vendredi puis je file me ressourcer, extérioriser et faire ce que j’aime par dessus tout : pêcher la carpe !
Je dispose très rarement de beaucoup de temps au bord de l’eau et bien souvent mes sessions n’excèdent pas deux jours. Sur les plans d’eaux où la pression de pêche est accrue, j’ai essayé de développer une approche basée sur la finesse pour déjouer la méfiance des poissons les plus farouches.
Pour ces sessions de courte durée j’ai une préférence très marquée pour les amorçages en petite quantité et très condensés. Je délaisse complètement les grosses bouchées, je pars toujours du principe que plus mon esche est petite plus elle est prenante. D’ailleurs dans la majorité des cas, lorsque les esches dépassent une certaine taille elles sont complètement délaissées par le carpes. La pression de pêche est un des facteurs qui à conduit à cela. De plus, les pêcheurs locaux ont tendance à avoir la main lourde sur le chènevis et les carpes l’ont complètement assimilé dans leur régime alimentaire. Cette petite graine les rend accrocs mais attention à la dépendance !

Combinaison redoutable.

Tackle tart.

Les spots sont localisés au centimètre près et l’amorçage est réalisé avec une précision chirurgicale. Dés lors que j’enregistre une touche, je rappel avec 5 spods supplémentaires.

Ce week-end ma pêche a mit un peu plus de temps à se lancer, mais une fois que les poissons sont rentrés sur le coup et grâce au rappel ultra régulier j’ai réussi à construire ma pêche. Plusieurs poissons ont fini au tapis, et malgré mes montages très fin j’ai réussi à dompter de beaux spécimens !

L’approche « finesse » est une de mes spécialités, croyez moi, elle est redoutable…

A la moindre aspiration, le montage décolle dans la bouche du poisson.

Plutôt atypique celle-ci.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE