08.07.16

Au bon endroit au bon moment

Après avoir eu un hiver doux, la saison est assez inhabituelle avec tantôt une journée ensoleillée tantôt de la pluie et des températures qui ne décollent pas. Le constat est le même pour tout le monde avec une seule question en tête: "Quand est-ce que le soleil va nous taper sur la "caboche".

Ayant pour habitude d'élaborer un amorçage d'accoutumance sur un secteur quasi peu pêché, je n'aurai ce coup-ci l'opportunité de l'exploiter que quatre demi-journées sur ma semaine de vacances. Le bateau chargé en mode light sur les coups de 9h pour ce premier essai sans amorçage au préalable me laisse perplexe évidemment sur le fait de sortir un fish mais l'essentiel est ailleurs. La recherche de plénitude et l'envie de faire le vide est ma priorité du moment. Installation rapide avec un pique et dépose au raz d'un grand banc de nénuphars qui me laisse rêveur et qui les années précédentes m'a permis de mettre quelques poissons au tapis. Côté montage, simple, solide et efficace avec de la tresse CAMO 30 lbs que j'adore de part sa robustesse , sa couleur ,son aisance à la travailler afin de réaliser mon D-rig du moment. Les hameçons Kurv XX pour réaliser un sans faute, si départ il devait y avoir. N'étant pas certain de la présence de carpe à ce jour , je suis persuadé d'une chose à cet instant c'est que le temps est idéal à la fois orageux et mi pluvieux. Il ne me reste plus qu'une trentaine de minutes avant de plier quand tout se met à partir en vrille sur mon support avec la violence du rush pour ce premier poisson avec qui je livrerai un combat épique. Une sauvageonne de type commune avec la dorsale tout debout se demandant sûrement "quelle mouche l'avait piquée". Un premier essai concluant qui me laisse optimiste pour le lendemain matin que j'attaquerai cette fois-ci à l'aube après avoir remis quelques kilos de Diamond White.

La première d'une longue série.

Saveur et couleur pour séduire ces belles.

Le reveil sonne et la couverture nuageuse de la nuit laisse place à des températures douces à caractère orageux. Ma petite expérience de pêcheur me laisse penser d'une bonne journée de pêche. Rien qu'à la dépose des montages , j'aperçois des signes de présences de carpes sur le coup, ça bullotte, ça remue dans le coin.

La suite me donnera raison car avec de la "chance" je totaliserai 8 touches pour 7 poissons dont une décroche. Un tel résultat ne s'était encore jamais produit sur ce spot. Quelle bonne sensation tout de même de partir à la pêche dans l'unique but de se vider la tête pour finalement réaliser une pêche d'anthologie qui sera probablement un de mes meilleurs souvenirs au bord de l'eau. J'immortalise le moment comme je peux avec des clichés à la va vite car je pêche frein serré et ma présence au "cul des cannes" est primordial si je ne veux pas voir une des mes Basia finir à l'eau. Cela fait maintenant 6 h que je suis en place, je décide alors de laisser reposer le coup une journée et ne revenir que le surlendemain. Je pense qu'il n'en sera que bénéfique à mon sens après avoir bien remué le coup.

Sur cette troisième demi journées je totaliserai deux poissons et enfin une miroir après avoir mis à l'épuisette essentiellement des communes combatives portant pour certaines des stigmates du frai. Même stratégie depuis le début en déposant des appâts à chaque fin de pêche afin de ne pas trop mettre de pression mais revenir régulièrement. Ma femme étant venu me rendre visite je partagerai avec elle ma joie d'être en plein kiffe.

Dernière demi-journée en partant une nouvelle fois à l'aube , je suis au taquet, pris au jeu de faire encore mieux souhaitant retrouver toujours plus de sensations. Hélas pour moi, au moment de partir ma voiture ne démarre pas , le coup de la panne quoi, me laissant dans mon intérrogation la plus totale. Tant de questions me traversent l'esprit à cette occasion, je ne pourrai jamais savoir ce que ma journée aurait pu être mais je me consolerai tout de même avec du recul sur ce qui s'est passé précédemment.

Pour conclure ce court récit, je dirais la chose suivante : Parfois casse tête, parfois si simple, la pêche nous réserve à tous un lot de surprise qui ce coup-ci m'aura permis de m'évader le temps de quelques demi-journées où il aura fallu tout simplement être là au bon moment, au bon endroit ......

Merci ma belle, pour ces sensations.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE