30.03.17

Autumn vibes !

Me voici, pour la troisième fois cette année, au bord de ce petit plan d’eau de ma région. Deux semaines auparavant, je n’avais alors trouvé que quelques petits poissons de rempoissonnement. Bien évidemment, même si c’est toujours plaisant de toucher du poisson, mon but est de découvrir les poissons de souche qui n’ont sans doute jamais vu encore d’hameçon. A l’époque, la rivière toute proche a sûrement apporté quelques bagarreuses lors d’inondations avec qui j’ai bien l’intention de battre le fer. Nous somme début novembre et à cette époque je commence à affiner et alléger sérieusement mes montages. Il est donc venu l’heure de tester les « kickers ».

Mon choix se porte sur les rouges dans les plus petites tailles. Je les insère sur des wide gape x en taille 8. Pour parfaire le mimétisme du kickers, je me sers d’un faux asticot qui verrouille un wafter spicy crab. Pour ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier, les tiger nuts seront également de la partie. Les écrevisses encore actives ruinent mes spicy crab, mais peu importe je continue sur ma lancée.

Poisson d’alevinage avec une belle morphologie.

Valeurs sûres !

L’attente est toutefois assez longue avant la première touche, et avec le vent qui tourne plein nord, je me demande même si je ne vais pas rentrer au chaud avant la nuit. Mais la tentation est trop forte ! Je replace mes montages sur les spots amorcés sauf une que je déplace près d’une belle touffe de potamots. Hasard ou pas, c’est cette canne qui m’a donné l’adrénaline que je suis venu chercher ici. Une magnifique miroir fini sur mon tapis ! Quel pied !!! Je savoure rapidement ce moment et replace tout de suite la ligne, espérant que les touches s’enchainent. Je fais un poisson d’alevinage dans la foulée ! Ensuite, c’est au tour d’une commune typique de rivière de me combler de bonheur. Un combat puissant et intense ! Me voilà aux anges. Les blancs et écrevisses ont enfin décidé de laisser leur place aux carpes. Voilà un nouveau duel engagé avec un poisson encore une fois très puissant. Cette fois, je suis obligé de sauter dans mon pneumatique car impossible de stopper la belle.

En plein milieu de l’étang se trouve un ilot et malheureusement pour moi elle est parvenue à passer derrière. J’arrive tant bien que mal à passer derrière cet obstacle qui me complique vraiment l’existence. Je me fais promener alors sans pouvoir freiner ce poisson vraiment fougueux ! Après une lutte acharnée et les nerfs à fleur de peau je parviens quand même à la glisser au fond de mon filet. Après un bon gros cri de joie libérateur je n’ai plus qu’à immortaliser ces combattantes dans mon reflex pour pouvoir vous les partager. Je repars comblé de bonheur !

Next !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE