25.10.14

Cabanac : trophée 2014

Mi Septembre me voilà moi et mon collègue Xavier de retour sur les berges du célèbre Lac de Castelnaut-Lassout, plus connu sous le nom de Cabanac.
Cela fait maintenant 15 ans qu’a eu lieu le premier Trophée et autant de temps que mon collègue m’accompagne dans cette aventure (je tenais à le remercier, merci mon couuupaiiinnn).
Cette année le lac est vraiment superbe, il est à sa côte maxi. L’organisation de la compétition ne va pas être simple car certains postes de l’an passé sont sous l’eau. C’est sans compter sur les loulous ! Après une journée passée sur l’eau à prendre connaissance des axes de pêche de chaque poste ainsi qu’à sonder, le rendu est très bon. Nous tenions donc à leurs tirer un grand coup de chapeau. Merci à Hubert, Lambert, Christian et tous les autres qui ont fait les postes et axes de pêche (bravo les amis, good job). Des nouveaux postes sont nés et nous pensons qu’ils vont permettre a beaucoup d’équipes de prendre du poisson.

Dimanche soir, c’est dans une très bonne ambiance que commence le tirage au sort. Et là, à peine le temps de stresser que notre nom est sorti du chapeau.
Quelle surprise, nous n’avons que l’embarras du choix. Finalement ce n’est pas le plus simple contrairement à ce que l’on pourrait croire. Le poste 2, un de nos favoris, est prit, mais peu importe : il reste encore beaucoup de très bons postes, même beaucoup trop ! Sur les 10 postes que nous avions repérés, il en reste 9. Lequel prendre ??? Nous hésitons plus particulièrement entre deux postes, le choix est très dur. Soit l’on prend un poste dans les gorges, soit un poste sur le haut du lac. Nous jouons la sécurité en prenant le poste dans les gorges qui est un poste régulier depuis des années. Sur ce poste de nombreuses branches et souches sont sous l’eau, il y a un énorme éboulis en face et nous y avons vu des poissons lors du repérage. Les dés sont jetés, reste maintenant à profiter de la fin de soirée avec les amis que nous n’avons pas vu depuis plus d’un an pour certains.

Lundi matin, les bateaux sont chargés avant le levé du jour. Dès les premiers rayons du soleil c’est parti pour le poste. Après 30 minutes de bateau, nous voilà arrivés sur notre lieu de combat pour 5 jours. Le repérage approfondi peut commencer et comme nous avions vu lors du repérage, nous avons l’embarras du choix. Nous amorçons 10 spots tous plus ou moins différents, plus ou moins profonds, sur des zones molles, d’autres sur des plateaux, etc.
Cela nous permettra de changer les spots qui ne fonctionnent pas en cours de semaine. Les montages ne sont pas encore tous posés que déjà nous avons la première touche et le premier poisson.

Concernant la partie montage, ils sont très simples. Pour les montages à la graine ce sera un combi avec un IQ en 25 lbs et une Dark Matter Braid en 20lbs montée avec un hameçon de 6 en Wide Gape X ou Kontinental.
Et pour les montages à la bouillette ce sera un montage IQ D-RIG avec du Fluoro IQ2 en 20 lbs en un Hameçon Kaptor Kurv en taille 6.
Dans l’après midi nous ferons encore deux touches : une casse dans une souche et une décroche ??? (Je ne vous raconte pas l’ambiance sur le poste ;-))

Mardi matin la nuit a été très très calme. Pas un bip. Mais dès l’apparition du soleil, les poissons semblent rentrer en activité et nous faisons 6 départs en 4 heures. Hélas, nous ramenons seulement 4 poissons, encore une décroche et une casse toujours dans la même souche (grrrr).Toutes les touches ayant eu lieu sur des montages à la bouillette, nous décidons donc de passer de 2 cannes à la bouillette à 4 et le reste a la graine.

Mercredi matin, les nuits se suivent et se ressemblent, pas la moindre touche la nuit. Si cette nuit nous n’avons pas pris de poisson, nous venons de prendre un orage digne de Cabanac !(un Trophée sans Orage, ce n’est pas un vrai Cabanac). Malgré cela, le niveau du lac continue de baisser à vue d’œil. Et les poissons descendent, il y a de moins en moins de sauts. Cette journée est complètement différente d’hier, les poissons bougent. Nous prenons 2 poissons et faisons une casse et cela sur la droite du poste. Nous avons l’impression que les poissons suivent la descente du lac.

Jeudi matin nous sommes au quatrième jour de pêche et le lac baisse toujours et de plus en plus vite, les branches ne sont plus dans l’eau et comme nous le présagions les poissons ont déserté le secteur, il n’y a plus un seul saut.
C’est la misère. Nous prenons quand même un poisson avec une canne tendue au milieu d’arbres immergés. Un vrai coup de chance d’avoir pu la sortir (Un grand merci au voisin pour m’avoir donné leur technique pour dessoucher).

Vendredi matin rien ne change pour nous. Les nuits sont toujours aussi calmes. Nous changeons les appâts et les spots régulièrement pour essayer de déclencher des touches. Mais rien de rien, le secteur est désert. Les poissons semblent se tenir a l’entrée des Alauzets.

Samedi Matin c’est la dernière journée de pêche. Le niveau du lac semble vouloir arrêter de baisser. Depuis 5h30, les poissons recommencent à sauter. Ce sont des poissons de plus petite taille. Mais peu importe, c’est tellement agréable de se faire réveiller de cette manière. Quelques minutes plus tard la canne où saute le poisson émet un bip puis plusieurs, enfin un poisson. Rapidement nous replaçons soigneusement toutes les cannes. Jusqu'à 15 heures nous faisons encore 3 départs et sortons 2 poissons. Malheureusement le dernier départ de 14h45 se soldera par une superbe casse. (Je ne vous raconte pas la tête de mon collègue. Comme l’an passé la dernière journée aura été très bonne. Cela nous permet de gagner quelques places au classement. Cette année nous finissons 10 éme, peu importe la place nous sommes heureux d’avoir réussi a prendre quelques poissons, car la pêche sur notre secteur n’était pas facile.

Nous tenions à faire un grand remerciement la société Korda pour son aide. En espérant avoir porté au mieux leurs couleurs et leurs esprits.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE