26.09.15

Campagne automnale 1

Ce n’est pas une nouveauté, la meilleure des saisons a pointé le bout de son nez et bon nombre des pêcheurs de carpes n’ont qu’une hâte, sortir les cannes et profiter au maximum des conditions automnales propices à la prise de beaux poissons.
J’ai eu la chance de débuter ma campagne automnale sur les chapeaux de roue sur une de mes eaux de référence. La chute des températures est bien amorcée depuis quelques jours et les poissons doivent être actifs. En automne, j’aime pratiquer une pêche à la bouillette pure mais le plan d’eau en question est dominé par les particules, les poissons sont vraiment conditionnés et j’ai pris le choix de partir sur une base sûre sur laquelle je peux avoir confiance à 100%. Mon approche est donc axée sur des très petites particules, aussi bien en amorçage qu’en eschage.

Les poissons blancs n’étant pas un problème sur cette eau, j’ai la possibilité d’utiliser de très petits appâts. C’est à mon sens une réelle aubaine sachant que les poissons sont réellement préoccupés par les petites particules. J’ai choisi d’escher une micro noix tigrée de cinq ou six millimètres suppléée par une petite pop-up de la même taille.

J'adore ces moments. C'est ça la pêche !

Las accalmies sont rares, j'en profite un peu.

Mes trois lignes sont disposées dans quelques mètres carrés et j’ai pris soin de disposer des spods de particules très précisément sur ce petit espace. L’ensemble des lignes et le spod sont clippés au millimètre, la précision est chirurgicale. Etant arrivé très tard dans la soirée, les cannes à peine posées, la nuit s’installe. L’activité est très calme durant les premières heures de la soirée tout comme la première nuit d’ailleurs. Ce n’est qu’au lever du jour que deux petits poissons se laisseront tenter. Le coup met un peu de tems à réellement se lancer mais j’ai confiance, je sais que les gros poissons deviennent de plus en plus farouches sur cette eau, il faut pécher intelligemment et construire sur la durée pour espérer les tromper. A chaque prise, peu importe l’heure du jour ou de la nuit je prends toujours soin de rappeler avec cinq ou six spods. C’est essentiel pour construire la pêche et cela va me réussir une fois de plus. Plus la session avance, et plus la fréquence des touches augmente ! Je n’y crois pas vraiment et à force de spodder à longue distance, la fatigue se fait ressentir. Qu’importe, c’est pour ça qu’on est au bord de l’eau et ce genre de frénésie est tout simplement transcendante !

Au niveau de mes montages je suis revenu à des fondamentaux et sur 30 touches, je ne perdrai qu’un seul poisson ! Mes petits blow back rig ultra souple ont toutes ma confiance et ne m’ont jamais fait défaut. Point que j’aimerai noter, j’ai pris l’intégralité des poissons sur deux cannes, en utilisant seulement deux bas de lignes et donc deux hameçons ! Les Kaptor Kurv, lorsqu’ils sont utilisés dans les bonnes circonstances, sont tous simplement géniaux. Après toutes ces prises ils sont encore piquants comme des aiguilles !
La meilleure des saisons ne fait que commencer et j’espère bien vous tenir régulièrement au courant de ma campagne automnale.

Bonne chance à tous !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE