11.09.16

Carnet de pêche de Pierre

Ce qui me plait énormément dans la pêche c’est de me dire que chaque session est différente et la vérité d’un jour n’est que très rarement celle du lendemain. J’aime avant tout le renouveau et à la pêche comme dans la vie de tous les jours, j’essaye à tout prix d’éviter la routine.
En cette période estivale mes plans sont un peu bouleversés et je suis contraint à plusieurs reprises à improviser des pêches rapides de 24 heures. Préparation réduite au minimum, choix du lieu dans les derniers instants brefs c’est de l’improvisation totale.
Mon approche reste basée sur l’opportunisme, j’amorce très peu et mise beaucoup (comme toujours) sur l’observation. Je n’ai pas dérogé à la règle ce week-end. Arrivé sur les lieux aux environs de 19 heures je me suis rapidement mis en place sur une zone qui me semblait prometteuse au vu des nombreuses manifestations de poissons.

Mes Basia sont garnis de Carpline, un niveau super polyvalent et très abordable.

Des montages agressifs et réfléchis m’ont permis de réaliser un « sans faute » !

Amorçage minimal et très précis de rigueur, j’ai opté pour un amorçage au cobra avec des petites bouillettes pour réduire les nuisances sonores au minimum et ainsi pouvoir amorcer sur les poissons en activité sans les déranger. Des petits montages eschés de wafter et de pop-up ont toute ma confiance dans ces situations. Pour être franc ce type d’appât ne m’a jamais fait défaut !

Les cannes sont rapidement en place et la première touche ne se fait pas attendre ! Bon signe ? Je préfère ne pas m’enflammer en me disant que c’est quitte ou double. Soit ce poisson aura effrayé ses congénères, soit elles ne seront pas dérangés et je pourrais dans ce cas peut être réalisé un « big hit » comme disent les anglais… A peine la première au fond du filet qu’une autre canne démarre ! La suite, vous vous en doutez, j’ai pêché sur les poissons et j’ai passé une nuit de pêche très mouvementée. Vivement la prochaine…

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE