06.10.16

Carp Gypsies #5 - L'impossible

Ce n'était plus juste que "la pêche", c'était une obsession. Perdu dans l'idée du gros poisson. Le poisson qui nage avec très peu d'autres carpes, dans un lac de plusieurs centaines d'hectares, dont le niveau baisse de 15cm par jour, et en plus en pleine chaleur estivale; ce n'étaient pas du tout de bonnes données pour une grande session de pêche!

Le bord du lac grandit chaque jour. Là où les carpes mangeaient une semaine auparavant, on s'y promène avec le sable et la vase entre les doigts de pieds.

Pas d'activités, pas de sauts, comme mort; le plus que je rêvais du gros poisson, le plus cela me paraissait hautement improbable. Cela m'a beaucoup fait réfléchir sur la différence entre "vouloir attraper des grosses carpes" et "rêver de LA grosse carpe". C'est comme ça que ça se passe dans la tête quand tu pêches beaucoup. Grosse n'est pas comme grosse. Tu veux le gros poisson qui nage dans tes rêves, l'inoubliable, mais aussi et surtout c'en est la capture qui fait de ce poisson plus spécial que les autres. Le plus impossible cette capture, le plus grand le rêve, le plus perdu dans tes pensées tu deviens.

Une tête très massive pour ce poisson !

Ce poisson qui nage sous ta peau. Le poisson impossible que tu sens sans arrêt, qui te défi, que tu ne connais pas et qui peut-être n'existe même pas. Mais il a la force de te fasciner et de t'influencer. Comme l'eau qui mérite un tel poisson, l'eau qui te dévore. Tu ne seras jamais sûr si tu l'attraperas. Tu ne sais pas où il nage ni son apparence. Il est ton mystère, ce mystère qui t'aide à devenir un avec l'eau et ton environnement. Rien ne peut mesurer cette passion. C'est à la fois ton esprit et ton guide dans ta pêche.

Parfois tu as la magie et parfois tu en a juste le désir. Une seule chose est certaine, tout est possible.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE