08.11.16

Carp Gypsies #6 - Extremadura nous voilà

Il y a des endroits qui te prennent. Des paysages qui te donnent le sentiment d’être arriver. Un de ces endroits pour nous est l’Extremadura, avec ses grands réservoirs, ses chênaies et ses gentils gens. Avec l’anticipation de revenir nous avons tiré la caravane avec seulement très peu de pauses au travers de la nuit. Fourbu mais content nous nous couchons à trois heures de la nuit devant les portes du camping. Mais ce n’était pas long après que notre caravane se transforme en four. Nous avons eu déjà beaucoup entendu de la chaleur en été, maintenant nous pouvons le sentir. Vite le température montait et au tôt après-midi le thermomètre a mesuré 37 °C. Pas spécial pour les gens ici qui ont vécu avec ce chaleur pour les dernières trois mois non-stop. Mais le prochain jour le thermomètre montait à 39 °C et encore quelques jours après il y a eu 42 °C à l’ombre ! Vraiment chacun se plaindrait du chaleur et essayerait de se rafraîchir. Ca c’était pas normal, pas au début du Septembre ! Aussi la nature faisait l’effet d’être morte et même les fourmis ne venaient pas dehors leurs trous pendant la journée. Nous avons pas eu la moindre intention de pêcher: l’eau a mesuré 31 °C et le chaleur était tuant depuis les cailloux, buissons et les herbes sèches au bord du lac. Nous avons vraiment eu des problèmes à respirer ! Quand même Jo (qui était juste arrivé de la Belgique pour nous joindre pour deux semaines de pêche) et moi nous avons trouvé quelques carpes sautant avec son Zodiac équipé avec un moteur thermique. Nous étions pas mal surpris ! En plus j’était très content parce que Romain et Julien Blot viendraient en deux semaines pour un tournage pour Seasons !

Notre ami belge lui aussi avec une splendide commune typique d'ici.

Du bleu à perte de vue !

La chaleur était paralysante. C’était inimaginable de charger tout matériel dans le bateaux, ramer quelques kilomètres et porter tout 50 mètres à travers de la côte avec pleine des cailloux pointus en haut où quelques vieux chênes ont donné de l’ombre. Alors nous avons amorcé, resté tranquille sur le camping (avec la piscine) et attendu encore quelques jours pour l’effet de l’amorçage. Mañana, mañana ! Trois jours après Jo, Caroline et moi plus les deux chiens sont finalement arrivés sur le poste. Pas beaucoup plus tard la fête des carpes a déjà commencé. Nous avons attrapé 35 carpes en cinq jours ! Même avec un chaleur tuant ! La majorité des carpes avait une moyenne de douze kilos mais nous avons aussi fait pas mal de carpes depuis 17 et 20 kilos. Et ca sans vent, nuage et une grosse lune lumineux dans la nuit. J’ai compté sur tout mais pas ca ! Il paraitrait que nous avons trouvé un très gros « holding area » des carpes. Après cinq jours nous avons attrapé vraiment assez pour savoir qu’est-ce que c’est passe ici. Alors nous avons décidé de donner le poste un peu plus de tranquillité avant le tournage, amorcé un peu plus et cherché encore un deuxième endroit pour le tournage. C’est le gros avantage quand on tourne avec des gypsies : Ils ont assez de temps pour bien préparer le tournage. Parce que même le permis de pêche et de bateau ne sont pas vite organisé. En plus les distances en Extremadura sont énormes, comme les tailles des réservoirs. Rien n’est vite fait. Et la chaleur peut être résistant ! La soirée les gens se rafraîchissent avec des bières presque glacé (pour un Euro avec des tapas !) sur des terrasses que sont bien fraiches aussi parce que du vapeur d’eau est pulvérisé. Encore quelques jours et le tournage commenceraient. Plus du tournage dans le prochaine blog, avec agréable 30 dégrées et un vent puissant de l’ouest…

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE