19.11.16

Carp Gypsies #7 - Extremadura nous voilà 2/2

Nous étions pas mal surpris. Le temps a changé d’un jour à l’autre. Un vent de l’Ouest a amené de nouage et les températures se baissent en dessous de 30 dégrées. Le fin des 40 dégrées et des litres de sueur par jour : le temps de pêche est arrivé ! Malheureusement nous n’étions pas à la pêche mais occupé avec l’organisation des licences de pêche et du bateau pour Julien Blot qui était en préparation pour venir avec son frère Romain dans quelques jours. Obtenir les licences en Espagne est pas si facile qu’en France... En plus nous avons réussi de obtenir le permit de la police pour les tentes et le tournage. Je suis presque devenu fou de ne pas avoir eu la possibilité de pêcher pour trois jours avec un temps comme ca, après cette grosse chaleur. Mais de savoir que les spots sont bien amorcés m’a tranquillisé un peu et je n’ai pas arrêté de cuire de plus en plus des noix tigrées.

Au quatrième et dernier jour de basse pression atmosphérique, les frères Blot arrivaient au camping. Tout était organisé et comme ca nous n’avons pas perdu de temps et sommes allés à la pêche directement après un café cortado. L’idée était de commencer dans un nouveau secteur et sur le poste que nous avions bien amorcé avant mais pas pêché. J’ai choisi de pêcher à droite, Julien à gauche et Caroline était content de poser ses deux cannes en milieu. Le vent a encore bien soufflé sur notre bord et pas long après nous avons vu quelques sauts des carpes. Après quelques heures de pêche c’était déjà parti : la première touche ! Malheureusement j’ai perdu ce poisson. Bien, j’ai pris ca comme un bon signe. Les carpes étaient là ! Mais quand j’ai perdu aussi les deux prochains départs, j’étais bien surpris. Ca c’était pas normal du tout. Les départs par contre n’étaient pas non-stop comme d’habitude ici et j’ai spéculé que c’étaient des silures américaines (channel catfish) qui étaient mal-piqué.

Quel endroit magique !

Moment privilégié pendant le tournage.

De toute façon c’était que le début : les prochaines 24 heures j’ai fait à peu près dix carpes donc une vieux maman de 20 kg. Quel résultat pour le début d’un dix jours de tournage dans une période pas mal difficile dans cette région vraiment chaude en Septembre. La pêche bizarre : en même temps que j’ai causé un vrai carnage, Julien et Caroline ont rien fait du tout. C’était apparemment que les carpes venaient de droite. Une situation difficile pour Julien qui certainement voudrait attraper sa première carpe espagnole. Alors, après un autre jour de fête à droite et rien du tout à gauche j’ai proposé d’alterner avec mes cannes ou que Julien pouvait pêcher à droite. C’était pas une option pour Julien et alors j’ai proposé de lui montrer notre première poste où nous avons pêché avec grand succès une semaine avant. Avec le pneumatique de quatre mètres et le 25 cv Mercury, les dix kilomètres de distance étaient que du plaisir. Nous avons amorcé un mélange de bouilettes et noix tigrées sur les spots qui avaient été productif avant et ont décidé d’y retourner deux jours plus tard.

Au retour sur l’autre poste rien changeait: une pêche de folie á droite et seulement quelques silures américaines à gauche. Pour éviter une situation de plus en plus difficile, il y a eu seulement une solution : Julien devait vite changer le poste. Une décision qui a payé pratiquement tout de suite. Les messages que nous avons reçu dans les prochaines 36 heures étaient juste incroyable. Tout le travail des dernières semaines a donné une session inoubliable. Tout filmé par le talentueux Romain Blot pour SEASONS. Vous verrez même bientôt, dans la télévision française !

A plus,
Alex & Caroline

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE