06.11.15

Carton plein à la mouche !

Cela fait maintenant plusieurs mois que je n’ai pas sorti le fouet pour aller traquer nos chers cyprinidés. C’est à l’occasion de la venue de Stefan, un représentant de pêche à la mouche, que je ressors et dépoussière ma canne. Nous nous retrouvons au bord d’une des rivières catalanes afin de tenter de mettre au sec quelques poissons. Les spots ont bien changé depuis les crues hivernales mais certains postes restent néanmoins prometteurs. Comme souvent, je fais simple pour les mouches et soigne mes approches des poissons. Je monte alors un Slow Sinking Corn Essential IB sur une Mixa taille 10, le tout agrémenté d’une bille en laiton afin d’accélérer la descente sur les zones à fort courant. La première approche fut payante puisque le premier poisson aperçu finit au sec ! De quoi présager de bonnes choses…

Le Corn a parfaitement fait le job !

Le GOO, un atout indéniable.

Les poissons suivants sont plus tatillons et l’ajout de GOO est réellement un plus, au point même que Stefan l’appelle désormais le Chanel n°10, c’est pour dire… Les petits chevesnes s’attroupent en nombre autour de la mouche et les carpes s’en saisissent à pleine bouche, ce qui laisse le temps de ferrer convenablement et s’assurer un maximum de réussite. Après avoir prospecter une bordure bordée d’un fort courant et pris quelques carpes sur les rares zones calmes, nous nous dirigeons vers une zone où les herbiers prolifèrent dans peu d’eau et où les poissons viennent se nourrir, le dos brisant la surface de l’eau. L’approche est ici d’une importance capitale. Il est absolument nécessaire des les approcher au maximum afin de pouvoir poser la mouche devant leur bouche en passant à travers les herbiers. A en croire les résultats, mon approche n’est pas mauvaise… Je mettrai au sec 3 carpes sur seulement quelques mètres ! A vue et dans environ 30 centimètres d’eau, c’est le pied total ! De bonnes sensations retrouvées et un bon moment de partage entre passionnés, que demander de plus ?! Les valeurs même de la pêche.

Une bouche impeccable et des nageoires énormes.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE