28.03.14

Cold Water Carping

par Pierre Meyer


Alors que la période des différentes animations, portes ouvertes et autre salons touche à sa fin, il est enfin temps pour ma part de renouer contact avec les berges. Ce début de saison a été ponctué par un bon nombre de contraintes pour moi, entre les nombreux examens de fin d’étude et les dossiers à rendre en urgence, mon temps de pêche n’a pas été très conséquent depuis fin janvier. Ceci dit la saison est désormais véritablement lancée ! Mon ami Lionel m’a proposé d’aller tendre les lignes le week-end dernier sur une nouvelle eau qu’il a localisé cet hiver. Aborder une nouvelle eau n’est pas chose aisé. En effet, la localisation des poissons étant bien plus difficiles, il n’est pas évident de trouver les bons spots au premier abord. A notre arrivé le constat est très simple : l’eau reste très froide malgré un temps très ensoleillé et stable, la différence de température entre la journée et la nuit est à mon sens bien trop conséquent pour réchauffer convenablement les eaux. Pour ma part je décide donc de miser sur une pêche très précise avec très peu d’appâts très attractifs. Mon amorçage est donc très restrictif en quantité mais j’y adjoins également mon attractant GOO favoris histoire de décupler l’attraction sur ma zone de pêche. Concernant mes esches je pense qu’il est inutile de le préciser une nouvelle fois… Il s’agit de petites pop up très attractives boostées au GOO amande une fois de plus ! Etant arrivé au bord de l’eau à une heure relativement tardive j’ai directement essayé de repérer quelques zones à l’aide de mon marqueur sondeur, après quelques lancers j’ai pu trouver une petite plaque de gravier d’environ deux mètres carrés à seulement 5 mètres de mes pieds. La profondeur y est déjà relativement importante (environ 3mètres50) et je décide d’y placer une ligne. Mes deux autres cannes exploiterons une zone plus profonde et vaseuse à environ 60mètres du bord et accompagné de quelques appâts uniquement. Tant bien que mal je réussis à placer mes 3 lignes dans la pénombre, tout est très calme malgré une activité accrue des tanches qui sont très nombreuses sur ce plan d’eau… C’est plutôt de bon augure ! Après un repas copieux il est temps pour moi de rejoindre mon sleepeezi mais mon premier sommeil sera de courte durée puisqu’à 2h du matin j’enregistre une touche très rapide sur la canne à 5 mètres du bord située sur la plaque de gravier. Le poisson me livre un combat d’enfer, bien décidé à rejoindre les obstacles en bordure mais ce dernier a finalement succombé à la puissance de ma Infinity. Le poisson n’est pas énorme mais c’est une commune vraiment splendide, très sombre et avec une morphologie parfaite. Sans conteste l’une des plus belles carpes que j’ai eu la chance de prendre !
Vivement la prochaine !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE