07.11.12

COUP DE POKER GAGNANT !

Avec l’arrivée de l’automne sur notre pays, et la chute progressive des températures, c’est entre nuage et pluie, travail et moment libre que je décide de rouler quelques kilos de billes « home made » afin de m’assurer d’avoir ce qu’il faut pour la période de l’année qui est pour moi l’une des plus productives. L’automne est bel et bien là, et je n’ai toujours pas eu le temps de pêcher ne serait-ce que quelques heures. C’est décidé, j’irai pêcher le week-end prochain !

Dimanche, il fait bon, il n’y a pas de pluie (contrairement à samedi où il n’a pas arrêté de pleuvoir). J’ai quelques heures devant moi, je décide de charger le matériel dans ma voiture puis prends la route en direction d’un lac que je connais bien. Toujours aucun nuage à l’horizon, je suis confiant, bien que rien ne soit encore joué !

Arrivé à destination, je décharge tout au plus vite afin d’optimiser mon - court - temps de pêche. Il est déjà 15h, il me reste 4 heures pour prendre un poisson. Le premier montage est envoyé à seulement 50 cm d’un arbre immergé avec des branches très serrées, il est esché d’une bouillette maison carnée-épicée de 18 mm avec un stick spicy-tuna Fast-Fishing, afin d’assurer une présentation correct et d’obtenir une touche plus rapide. Le Kontinental n°6 est monté en blow back rig avec de la N-trap soft gravel en 30lbs, un skinker gravel positionné juste avant la partie dénudée. Mes 2 autres montages seront composés et eschés à l’identique, afin de garantir une seule et même « odeur » au fond de l’eau. J’ai pleinement confiance en ce type d’hameçon téflon, tant pour sa discrétion, que pour sa solidité. J’ajoute un stick sur chaque bas de ligne, et une quinzaine de bouillettes sur chaque spot.

Mes 3 cannes positionnées sur le rod pod, il ne me reste plus qu’à attendre. J’en profite pour réfléchir à une recette hivernale, lorsqu’un premier « bip » m’extirpe de mon level. En vain. Je me rassois, motivé à bloc ! Il est environ 17h30, cela fait une bonne heure que mes montages ont rejoint le fond de l’eau, qu’un autre bip retenti ! Je positionne alors mon appareil photo en face du rod pod afin d’immortaliser la scène si jamais ça déroule… Je n’ai pas le temps d’appuyer sur le bouton « rec », que mon Stow se décroche et qu’un Delkim crie victoire ! Je ferre le poisson, et maintient fortement la tension car c’est le montage près de l’arbre immergé qui a été pris. Je sens dès le départ que ce n’est pas un petit poisson car celui-ci colle le fond. Après 25m de combat intense, et quelques personnes en promenade ébahies par le spectacle, la belle finit par rejoindre l’épuisette ! Je pousse un cri hors du commun ! Mon impression ne m’avait pas trompé, je viens de mettre un spécimen au sec.

Je suis heureux et soulagé. Je mets donc ma précieuse dans un sac de conservation flottant une petite demi-heure afin qu’elle reprenne ses esprits et que la séance pesée et photo soient dans des conditions optimales. La pesée indiquera que le poisson pèse plus de 20 kg pour ma plus grande satisfaction. La séance photo et vidéo se passe à merveille car la belle à repris ses forces. Encore une fois, mon montage en blow back rig Korda et mes billes home made accompagnés d’un stick Fast-Fishing ont fait leurs preuves en seulement 4h de pêche.

Charlie ESNEAULT

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE