12.06.13

Dans un cadre enchanteur

Je reviens tout juste d’une petite session de deux nuits sur un domaine à une centaine de kilomètres de chez moi. Le cadre est magnifique, les poissons sublimes et peu nombreux. En voyant la beauté des lieux et ayant déjà effectué une session sur ce plan d’eau il y a de cela 3 ans, j’avais à cœur de retenter ma chance une nouvelle fois. Les herbiers sont très présents et rendent la pêche un peu plus délicate. Inutile de préciser que le sondage est une étape cruciale dans ce genre de situation ou le fait de trouver la moindre petite troué peut permettre de mettre « The fish » au sec ! Comme souvent ces derniers temps j’amorce de façon précise avec un mélange de particules et de bouillettes. J’ai l’intime conviction que les particules bien attractives aident énormément à créer rapidement de l’activité sur le coup et à inciter les poissons à fouiner dans le substrat. Bien souvent dans ces situations où l’herbes est omniprésente le chod rig est une valeur sure pour présenter une petite flottante. Etant donné l’heure de mon arrivée plutôt tardive je n’ai pas perdu de temps et j’ai directement passé une bonne trentaine de minutes à la recherche de spots plus ou moins dégagés où il était possible de présenter convenablement des esches équilibrées pour deux de mes cannes. Mes Banoffe et mes petites pop-ups mily toffee boostées avec le GOO Almond ne me quittent plus et depuis plusieurs semaines j’ai toujours deux de mes cannes équipées avec ces appâts dans lesquels j’ai une confiance aveugle. Les lignes sont « clipées », positionnées au centimètre près sur les spots détectés précédemment. Ma 3ème ligne est donc quant à elle équipée d’un petit chod-rig sur lequel j’ai pris soin de disperser un mélange de « The Cell » et de Banoffee pour agrémenter légèrement le piège. Grâce à beaucoup d’organisation mes 3 lignes sont pêchantes à la tombée de la nuit et mon ami Lionel me gratifie d’un repas de roi dans la foulée… Une bonne pizza livrer « on the bank » qui dit mieux ? Après cela un petit visionnage de The Quest nous a permis de digérer comme il se doit, ou presque puisque en fin de soirée une touche suspecte se fait entendre. En visualisant l’action de mon Stow, j’ai dans un premier temps pensé à la visite d’une brème mais en prenant contact j’ai rapidement compris que ce n’était pas le cas. Le poisson s’est saisi du montage et n’a presque pas eu besoin de se déplacer pour se réfugier dans un amas d’herbiers. Grâce à la pression importante et constante exercée sur le poisson à l’aide de ma Infinity, après quelques secondes le poisson s’est laissé extirper de son refuge. Le résultat, une belle miroir de souche bien sombre et vierge de toute piqûre ! Le top… Le reste de la nuit sera plutôt calme mais le reste de la session restera prolifique pour cette eau relativement compliquée à aborder ! Quelques beaux poissons viendront nous rendre visite à moi ainsi qu’à mon ami Lionel et le temps étant clément une grande partie de la session (incroyable en ce début de saison !) , il nous a permis de réaliser quelques images sympathiques !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE