03.03.12

DEBLOQUER LE COMPTEUR

Débloquer le compteur …

Après le salon de Montluçon, un bon mois de disette et le dégèle qui s’annonçait, l’envie d’aller tremper mes lignes au bord de l’eau était tout simplement trop forte et irrésistible. L’objectif était d’entendre chantonner mon Delkim et de me refamiliariser avec mon matériel laissé au repos ainsi que de retrouver les automatismes. Arrivé au bord de l’eau et ce malgré une nuit à – 3° C le plan d’eau est dégelé … ouf ! Même si je n’aime pas les écarts de température, le soleil radieux semble vouloir annoncer que la fin de l’hiver est imminente.
Deux options s’offrent à moi. Pêcher les profondeurs et jouer sur la stabilité des températures ou alors prospecter les bordures qui même si sous ce soleil généreux ne se réchaufferont pas si vite pourront au moins attirer l’un ou l’autre poisson. J’opte pour la seconde option. Le début de la pêche va s’annoncer peu encourageante. Aucune activité, aucun saut. Seuls quelques très timides tirées sur mes Stow me laissent penser que tout espoir n’est pas perdu. « Il y a toujours un poisson à prendre » comme le dit si bien mon ami Bruno.
En ramenant mes lignes, je réalise que mes montages sont remplis de détritus… les feuilles tombées en automne ont jonché les bordures et probablement rendu mes montages inefficaces mécaniquement. Ni une ni deux, je m’adapte et change pour un bas de ligne Choddy prêt à l’emploi que j’esche d’un dumbel pop up . Un « naked choddy » comme je les affectionne
Une petite poignée de maïs doux et quelques granulés à poules, viennent accompagner mon montage esché d’un stick. La pêche en bordure a au moins l’avantage d’opérer avec une précision chirurgicale sans grande contrainte. Peu de temps après une touche à nouveau très timide me récompensera d’un joli poisson qui arbore encore sa robe hivernale et qui me rappelle que nous ne sommes qu’au mois de février mais que les poissons sortent aussi petit à petit de leur léthargie.
Le compteur est débloqué, le plaisir de se retrouver au bord de l’eau intacte … c’est certain j’y retourne.

ROBERT GAESSLER
-------------------------------



Vous souhaitez partager vos expériences de pêche sur le site Korda France ?
Envoyez nous vos récits accompagnés de 8 photographies de qualité au format 960X720 pixels par mail à l'adresse suivante : mms.fr@korda-eu.com
Les meilleurs récits seront publiés ici.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE