10.06.17

Des écailles hivernales

Ce début d’année, janvier et février ont été réservés exclusivement à ma famille et aux salons partagés avec la « Korda family ». La pêche est pour moi un plaisir avant tout et même si j’aime la tranquillité hivernale, je laisse un peu de répit à nos combattantes qui le méritent bien. Et puis, se ressourcer auprès des gens que l’on aime est très important pour être parfaitement épanoui. Mais voilà, après deux longs mois sans avoir trempé une ligne, il est grand temps de renouer contact avec dame nature ! Nous sommes début mars, l’eau est encore très froide et je sais d’avance que la pêche sera compliquée mais peu importe, l’envie est trop grande. Je démarre souvent ma saison dans un étang de ma région où résident quelques jolis poissons. Ils ont la particularité de ne voir que très rarement la pointe d’un hameçon car très peu pêchés. Cette fois, je décide de tester une partie que je n’ai encore jamais exploitée.

Le vent d’ouest me souffle en plein nez, je conclus qu’il m’apporte un air plus doux et en brassant mon secteur, j’espère que les carpes viendront trouver les quelques friandises que je leur ai apporté. J’adore pêcher à la particule, aux micros appâts et avec des petits montages simples mais solides. J’opte pour un mélange de chènevis, de maïs doux, de farine essentiel cell, le tout arrosé copieusement de stick mix liquid essentiel cell.

Essentiel...

Petite boulotte cette fois-ci !

Deux montages rigides montés en IQ D RIG seront eschés d’un wafter 12mm essentiel cell placé près de bois morts. Un montage souple et flottant sera placé sur un substrat mou sous une volière à canards car je sais que les déjections de ces oiseaux sont riches de nourriture. Kurve shank xx et wide gape en taille huit. Ces crochets allient discrétion et robustesse. Je suis relativement confiant dans mon approche et profite de me retrouver seul bien au chaud dans mon Armo Mk2 pour me concocter une bonne petite raclette. Le ventre plein, je m’endors paisiblement et c’est aux alentours d’une heure du matin que je mettrais mon 1er fish 2017 au sec !

Bon je commence en douceur avec un poisson plus que modeste mais le plaisir est là et son écaillage lui donne tellement de beauté que je suis vraiment content. S’en suit un puissant combat en pleine nuit d’une belle miroir qui a tout donné, mais grâce à un peu de patience et de ténacité je parvins à glisser la belle au fond du filet. La pluie s’est installée ainsi qu’un vent soutenu. J’ai peur que le peu d’activité finisse par s’estomper, mais au final je glisserais trois autres jolis petits poissons au fond de mon épuisette. Mon fils et ma femme viendront admirer ces petits bijoux qui m’auront donné déjà beaucoup de plaisir. L’année est lancée, les choses sérieuses peuvent commencer ! NEXT

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE