10.10.12

Down to the River...

Après les grosses chaleurs du mois d’Août me voilà de retour sur les berges de ma rivière préférée. J’essaie de me renseigner sur les secteurs qui sont un peu plus productifs en ce moment et en tendant l’oreille j’ai l’écho de quelques poissons entre 15 kg et 19kg sur un bief que je connais et affectionne. Je décide donc de pêcher ce secteur, on verra bien !
Comme d’habitude, j’effectue un petit amorçage pendant les deux jours qui précède la pêche. Comme je ne sais pas trop le niveau d’activité, je garde la main légère et éparpille 5 kg de 25mm par soir.
Nous sommes déjà vendredi, je suis super excité de constater que la rivière a repris un peu de courant, ce qui normalement, fait bouger les poissons.
18H00, il est temps de placer les montages. Deux en bordures (à droite et à gauche du poste), un en bas de la cassure et le dernier pêchera plein chenal.
Dès la tombée de la nuit, je prends coup sur coup deux petites communes sur les cannes de bordures. Il y a de l’activité, il ne reste plus qu’à attendre la suite.
23H30, la canne isolée plein chenal démarre avec un run puissant et difficile à stopper. Je pense de suite à un silure avec un combat aussi dur. Mais petit à petit, lorsque le poisson revient vers la berge, je me rends compte que ce n’est pas un silure mais belle et bien une carpe !
J’essaie de ne pas penser, « big Fish », puisque des communes de 14 ,15 kg m’ont déjà mis la misère et m’ont donné de faux espoirs !! .
Je suis prêt, dans l’eau jusqu’aux genoux, elle rentre dans l’épuisette et à ce moment-là, je me rends compte qu’elle pèse bien plus de 15 kg ! Un vrai poisson de rivière. Côté montage j’utilise la N-Trap en 30 lbs, dégainée sur les derniers 5 centimètres. En taille d’hameçon, je monte un numéro 4 en Kaptor Kurv et leste tout l’ensemble avec un plomb poire inline plat de 140g, tout simplement. Voilà avec quoi, cette magnifique commune de Saône c’est laissée menée jusqu’à l’épuisette, un pur poisson comme je les aime.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE