30.08.14

Dream Fish

Je pêche la carpe depuis ma plus tendre enfance. Comme beaucoup d’entres nous, J’ai été initié par mon père. Comme beaucoup d’entres nous aussi, même si la prise d’un gros poisson n’est pas une fin en soit, il faut avouer honnêtement qu'elle fait quand même partie de notre quête perpétuelle.

Depuis quelques temps, j’ai la chance de pouvoir arpenter les berges d’un plan d’eau de ma région où nagent de jolis spécimens. Vous comprendrez très bien que pour des raisons de confidentialité et de respect pour le propriétaire, je tairai le nom du plan d’eau.

Aborder un plan d’eau avec peu de poissons, mais des gros, procure une adrénaline particulière et indescriptible. Chaque dépose de montage laisse une place encore plus spéciale au rêve. « Et si cette fois-ci c’était la bonne ».
C’est lors de ma 6ème session sur ce plan d’eau et après 5 capots consécutifs que mon détecteur s’emballe enfin… un départ lent souvent le signe d’un gros poisson. La suite me donnera raison. En effet une énorme masse vient se glisser dans l’épuisette, et je crois que c’est la première fois que je lâchais un cri de joie à la prise d’un poisson.

La pesée devint un vrai rituel, entre excitation et précaution extrême pour ne pas abîmer ce trophée qui sera peut-être le poisson de ma vie. L’aiguille du peson est sans appel. 27,5 KG , une commune de rêve à la robe magnifique et au corps taillé pour la course.

Je suis un inconditionnel des produits de la marque Korda et ma Clio taguée à l’effigie de la marque le prouve. Ce serait vraiment prétentieux et faux et un mensonge de ma part de dire que j’ai capturé ce poisson grâce aux produits Korda. Mais la philosophie de la pêche inculquée par cette marque a certainement compté dans mon approche et ma tactique dans l’approche de ce plan d’eau. Quand une technique se révèle payante et en plus quand le résultat est aussi beau qu’inespéré, on ne peut que se féliciter.

Come on …

Salutations halieutiques

Maxime Fritsch

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE