13.05.14

Echappée sauvage

par Antoine Marchant

C'est en me baladant en bateau le long d'une rivière que je découvre un plan d'eau sauvage communiquant avec la rivière et où la nature est préservée. Seul un poste est disponible et uniquement accessible en bateau.

Après une semaine ensoleillée, la météo annonce un changement de temps, l'occasion pour moi de me rendre sur ce plan d'eau. C'est après quinze minutes à ramer que j'y arrive. Le matériel est vite déchargé car j'ai emporté le minimum et les montages sont vite lancés : le premier face à moi près d'un arbre immergé, sur une tache dure et un autre sur ma gauche près d'un autre arbre. J'amorce quelques bouillettes coupées au Kutter et une poignée de noix tigrées par poste.

Mes montages sont simples mais solides: un bon mètre de leadcore Kable weedy green, un clip plomb classique, un plomb grippa pour que le plomb tienne dans le courant et un bas de ligne en N-trap soft 30lbs terminé par un hameçon Wide Gape ou Kontinental taille 6 .

L'attente fut de courte durée: une quinzaine de minutes après avoir posé ma deuxième canne, la première se met à dérouler. Les freins sont serrés et je ferre immédiatement. Le poisson est combatif et essaie d'aller dans les arbres immergés. Je parviens enfin à la glisser dans mon retention sling, il s'agit d'une jolie carpe cuir, une jolie femelle pleine d'oeufs que je relâche rapidement. Je relance et réamorce, et c'est en peu de temps que la canne redémarre brutalement. Le poisson me déballe dans tous les sens et se tanque dans un arbre immergé sur ma gauche. Je vois le poisson, il s'agit d'une petite commune. Je décide de poser la canne et d'aller chercher le bateau, mais une fois au-dessus de l'arbre, je me rends compte que le poisson s'est décroché.

Je replace la canne et réamorce, alors que je suis en train de manger mon Delkim s'emballe à nouveau. Le combat est intense. La carpe prend le courant et me balade sur la droite, le fil frotte contre les arbres immergés. Après de longues minutes et quelques frayeurs le combat est en ma faveur : je sors un superbe mâle avec un bel écaillage des deux côtés.

C'est un grand plaisir de prendre des poissons aussi combatifs et vierges de piqures. Quelques photos et le poisson repart à l'eau. Je replace la canne et réamorce tout le long de l'arbre pour faire bouger les poissons .

Je commence à douter de ma canne de gauche qui n'a pas déroulé. Je la relève, le montage est pêchant, je la replace avec un stick de pellets Mainline nappé du nouveau Goo Spicy Squid.

Il me faudra attendre près de deux heures pour avoir un nouveau départ sur la même canne le poisson est toujours aussi combatif il s'agit d'une jolie miroir pleine d'oeufs .

Les cannes sont replacées mais rien ne se passe. Quelques poissons se retournent en surface mais l'arbre sur ma gauche m'empêche d'y accéder. Je décide de remballer, satisfait de cette pêche rapide et de ces poissons attrapés.Tous les poissons ont été pris avec une demi bouillettes et d'une tiger ayant trempé dans le Goo Coconut Cream .

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE