05.06.17

En équilibre

En cette fin mai un ami me propose de le rejoindre pour une nuit sur une gravière que je n'ai pas péché depuis deux ans. Je le rejoins le samedi matin, il est accompagné de son fils. Je fais le tour de la gravière, armé de mes lunettes polarisantes et d'un seau. Ma première idée est d'amorcer plusieurs spots en bordure pour pêcher au stalking. Ici, le bateau est interdit et la gravière est remplie d'herbes, la pêche se fait en bordure .
Je choisis un poste pour la nuit que j'amorce à l'aide de banoffee en 14 mn et d'un mélange de graines prêt à l'emploi Mainline power particle pulse .

Je monte rapidement une petite canne pour le stalking. Malheureusement après avoir fait plusieurs postes se sera sans succès !
Malgré tout, en revenant sur le poste que j'ai choisi, j'assiste à un véritable bouillon de bulles : les carpes sont déjà là !

Le spot est restreint et je pêcherai à deux cannes. J'utilise un long bas de ligne en tresse dark matter en 30 lbs avec un krank x en taille 6 : l'une sera esché avec un wafter Banoffee réalisé avec les produits Mainline et la deuxième avec une banoffee surmontée d'une petite pop up gooé au butter corn.

Un beau moment.

Les touches s'enchainent.

Quelques nuages bien sombres apparaissent au loin et je monte rapidement mon abri avant de me préparer à manger mais à peine la première bouchée que ma canne démarre ! Le poisson au tapis je me préparais à la prendre en photo mais la deuxième canne se met à dérouler et c'est un joli doublé ! , Sam m'aide à immortaliser ce moment et il prend la plus petite carpe déjà lourde pour ses bras .
Les deux cannes sont reposées et le spot réamorcé. L'après midi sera une succession de touches, les deux cannes sont proches l'une de l'autre mais ma canne esché d'un wafter se démarque clairement en nombre de touches. En début de soirée je relève les deux cannes pour partager un repas avec mon ami et son fils, avant de les rejoindre je fais un rappel pour tenir les poissons.


C'est après un bon repas que je retourne sur mon poste. Les poissons sont encore là mais il me faudra être plus patient pour avoir une nouvelle touche. La nuit sera courte puisque trois carpes et une brème viendront me réveiller .
Au petit matin je décale une canne plus loin, qui m'offrira deux heures après une belle commune. Un dernier poisson finira à l'épuisette au moment de remballer. La technique de rappels réguliers semble avoir porté ses fruits et je fini mon 24h avec 11 touches : de quoi être content !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE