22.06.13

Entre amis

Par Franck Curassier (Team France) et Romuald Bayon.


Dans la majeure partie des cas, il est vrai que par choix je pratique ma passion en solo. L'occasion de partager de bons moments en binôme est très forte également et c'est accompagné de mon ami Franck que se déroulera cette session. L'invitation faite quelques jours auparavant me ravie et cela me changera un peu. N'ayant pas encore reçu notre dose de soleil à tous les deux depuis le début de saison, notre choix se porte sur un lac du sud-ouest pour une pêche de trois nuits. Nous sommes le mercredi et ici dans le sud il doit bien faire 28°C, le top. Afin de nous aiguiller sur les postes qui sont susceptible de nous intéresser, nous avions fixé rendez-vous avec un ami du coin sur les coups de 13h. Les propositions de coin de pêche sont diverses par ici et une de celle-ci retient notre attention. Let's go, pour 30 min de route afin d'accéder sur le premier choix qui hélas ne retiendra pas notre attention. Nous recherchons la tranquillité et l'endroit en question reste bruyant malgré du bon potentiel en terme de gros poissons. N'ayant jamais eu la culture du peson et préférant de loin les endroits sauvages où l'on se retrouve face à Dame nature, ce choix ne me plaira guère. Franck partage aussi le même avis, d'autant plus qu'après quelques semaines de travail non stop il est aussi à la recherche de calme. Nous sommes sur la même longueur d'ondes et cela nous va bien. Pas de soucis, notre ami a plus d'une corde à son arc et nous trouve un plan B dans la foulée. Retour aux voitures pour descendre encore plus bas sur un lac bordé de pins au décor typique du sud ouest. Le sourire aux lèvres, nous faisons connaissance avec les lieux marchant longtemps sous ce soleil de plomb. Arrivé au bout du lac, après un bon km de marche, un spot retient notre attention. Celui-ci est intéressant, proposant d'une part une île à sa gauche et d'autre part une très grande roselière à sa droite avec comme cerise sur le gâteau, un petit îlot en plein milieu. Il est souvent difficile lorsque l'on pêche en binôme de trouver deux spots intéressant que nous sautons sur l'occasion. Mon complice me laisse le choix du poste et j'opte pour le côté gauche avec l'île à porter de cannes .Nous nous voyons déjà en place profitant de cette quiétude que nous procure cette partie du lac. A cet instant précis, la réflexion de Franck quand à la distance du parking à notre poste tombe à pic. Dans l'euphorie ce détail nous avait échappé. Sur le chemin du retour, nos visages font grise mine quand à l'énergie qu'il va falloir pour transporter le matériel. A deux pas des voitures, je vois mon équipier sourire car depuis notre retour il avait un bon plan pour amener tout notre package. La solution est au fond de son coffre et il me fait la bonne surprise de sortir son chariot Carp-Porter Prestige, génial. Nous chargeons le chariot au max et c'est Franck tel un gladiateur qui est à la manœuvre. Chargé aussi pour ma part de quelques affaires nous partons bille en tête car l'horloge tourne. C'est parti pour environ un km, avant de rejoindre notre éden au milieu de moustiques qui nous dévorent. Deux tours seront suffisant pour amener tout le matériel et c'est dans le silence et la rapidité d'exécution que nous montons chacun notre campement car la soirée approche à grand pas. La pêche se fait simplement à la bille pour cette première nuit avec un sondage précis et rapide. A 21h toutes nos cannes sont à l'eau et c'est après un bon thé que nous partons dans les bras de Morphée. Pas pour longtemps car Franck enregistre un départ avec à la clé une carpe aux couleurs sombres typique du lac. Le temps de mettre le poisson dans le sac de conservation, j'enregistre à mon tour un départ qui se conclura par un bon poisson puissant qui sera faire plier mes cannes. Le lendemain matin la chaleur est déjà bien présente et nous profitons pour faire les clichés et fignoler également notre approche. Aucun changement en terme de montage pour moi alors que Franck lui est mixte. Il fera à ce moment là le bon choix en utilisant un Chod rig bien à lui. Je vous explique : en guise d'anti-emmeleur, il utilise un fluorocarbone de 20 lb sur lequel il vient glisser le système de NAKED CHOD SAFETY SYSTEM plus un chod rig en Mouthrap qui glisse le long des 10 cm de Dark matter qui est placé entre le stop et la perle. A cela, il ajoute une pop-up Clockwork orange de chez Mainline avec un zest du nouveau Goo ALMOND et envoi le tout avec un sac PVA Solidz chargé de micro pellets. Son montage est adapté à la situation que l'on rencontre pour avoir davantage de poisson. Franck va enregistrer pas mal de touches alors que par chez moi tout reste muet. Nous avons misé sur deux stratégies différentes et je dois bien avouer que mon compagnon me met quelques runs dans la vue. Lors de notre échange sur la stratégie adoptée, nous tomberons d'accord qu'avec cette chaleur les petits poissons plein de laitance sont présent dans la zone qui s'approprie au frai mais non guère d'appétit. L'ensoleillement des dernières heures en n'est pour beaucoup dans la présence de nos chères carpes sur cette zone. Le simple fait de poser ce montage décollé grâce au chod rig sans forcément les nourrir mais bien les intéresser visuellement à saisir la pop-up lui permet d'obtenir beaucoup plus de touches. N'étant pas obtus dans ma démarche, je la joue aussi mixte pour grignoter quelques actions de cannes en plus. Cette approche va nous permettre de sortir quelques jolis fish du lac tous aussi différents les uns que les autres. En effet, la diversité du cheptel existant est impressionnante avec tantôt une commune à la forme allongée tantôt à la forme plus large. C'est aussi la même du côté des souches miroirs. Certes, nous attrapons que les plus petits poissons prêt à frayer mais qu'importe les Delkim sonnent pour notre plus grand plaisir. Lors du dernier jour les conditions météo seront comme on les aime pour la pêche avec une petite pluie accompagnée de douceur après ces deux jours de temps très ensoleillé. Ce qui nous permettra encore et encore de bien rigoler et bien s'amuser avec les habitantes du lac. A l'aube du dernier jour, il nous faut faire face à la réalité et quitter cet endroit magique qui nous aura permis de toucher du poisson tout en passant un très bon moment entre amis.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE