29.07.14

entre père et fils

L'insistance de mes deux garçons ces derniers temps pour partager un moment au bord de l'eau en cette période de grandes vacances est si forte que je fini par céder. Il me faut alors gérer le lieu pour cette session qui durera 48h. Il est très rare que le domaine public près de chez moi se prête aux sessions familiales tant le manque de secteurs de nuit et l'insécurité, malheureusement parfois présente, nous poussent à nous diriger vers le privé. Pas de soucis, un coup de fil à Christine, une amie et garde du site privé de la Poitevinière, me suffira pour trouver la destination qui se trouve à seulement 35 min de chez nous. La proximité de l'étang nous va très bien avec très peu de route à faire, ainsi que sa superficie de 80 ha qui pour le coup, étant un peu "claustro", me conviendra à coup sûr.

Le jour J approche et la première étape pour moi consiste à charger la voiture avec ce qui peut se faire de mieux pour être bien installé. Tout y passe, le barbecue, les levels chairs, les bedchairs, des jeux comme le UNO, des petits élastiques pour faire les bracelets du moment …bref la totale…. Mais qu'est ce que l'on ne ferait pas pour ses enfants ?! Nous partons sur l'étang rejoindre Christine et le simple fait de refouler ce cadre magnifique nous enchante. C'est parti pour une vraie installation qui ne nous prendra au final peu de temps car tout le monde met la main à la patte. Il nous sera bien agréable dans un premier temps de flâner sur le ponton, si atypique sur ce lieu et qui s'avance devant notre campement, avant que les averses de plus en plus fréquentent pointe à l'horizon. Pour la petite anecdote de la session, mon plus petit garçon, tonique comme il est, ira faire un petit saut dans l'eau à son plus grand regret en glissant sur le ponton... Rien de grave fort heureusement.

Mais revenons à "nos moutons" : je mise comme à l'époque sur une pêche à longue distance devant moi, avec un amorçage conséquent à la bouillette et à la tiger nuts. La superficie est tellement importante sur cet étang qu'il nous faut impérativement capter les poissons de passage pour les inciter à faire un arrêt sur la zone et s'alimenter sur mes appâts. L'addition de billes et tigers me sert à créer une confusion chez les carpes, qui sont formatées aux appâts ronds, mais aussi pour beaucoup à combattre les indésirables comme les écrevisses, présentes en masse en ce début d'été. La clé de la réussite peut se trouver parfois dans le fait de changer d'esche et de laisser un temps les bouillettes très souvent utilisées. Les premières 24h ne sont guère concluantes avec une seule tirée franche qui se stoppera nette. De ce fait, notre occupation première est l'enchainement de partie de jeux avec ici et là quelques explications sur la stratégie mise en place. Avec un temps pareil, nous continuons dans notre approche en amorçant régulièrement de jour comme de nuit. Par expérience, je sais que bien souvent les plans d'eau à forte pression de pêche offrent de bons rendements par de telles conditions et je suis même étonné que cela ne déroule pas ou très peu. Notre stratégie consiste à déposer les montages sur la périphérie et au delà de l'amorçage pour toucher les poissons rapidement, une fois rentré sur le coup. Deux cannes au dessus du tapis de billes et deux autres de chaque côté avec comme esche un montage tricheur (billes + tigers) et un autre à la tiger équilibrée avec du liège.

La suite nous donnera raison sur notre approche avec des poissons enfin présent sur la zone qui nous donnerons quelques départs bien sympathiques sur les dernières 24h. Les clichés s'enchainent et le partage de ma passion avec mes deux garçons est à son plus haut niveau. Toutes les étapes en partant de la prise en main lors du départ jusqu'à la remise à l'eau sont scrupuleusement expliquées et suivies avec attention, papa veille au grain ! Les accessoires comme le kit de soin Korda et le tapis de réception "Sanctuary Crib" de chez Trakker me donnera de la crédibilité dans l'explication de la protection du poisson. Au final, notre week-end se révélera très calme dans un premier temps et bien plus ludique sur la seconde partie avec un joli fish écaillé sur la fin. Il ne nous reste plus qu'à plier et faire sécher le matériel sous un beau soleil pour cette session de partage entre père et fils.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE