11.03.12

FEXIBILITE ET ATTRACTION VISUELLE

Flexibilité et attraction visuelle !
par PIERRE MEYER

L’hiver est bien connu pour être une période de transition délicate à aborder. Cela à été d’autant plus vrai cette année, l’hiver à été très rude et a rendu la pêche très difficile voir même impossible en raison des très fortes gelés. Avant que ces dernières ne rendent les plans d’eaux de ma région impraticables j’en ai profité pour tenter de prendre un poisson. Mon approche était principalement basée sur la mobilité combinée à une pêche précise en spot. J’ai attaché une grande importance à la localisation, sans griller les étapes et en étant dans l’optique de pêcher pour un poisson à la fois. Dans cette lignée je n’ai pas hésité à déployer plusieurs stratagèmes pour réussir à séduire un poisson dans ces conditions particulières : matières solubles, leurres ultra-visibles et autres appâts boostés étaient de la partie. Malgré la saison j’ai privilégié la pêche en extrême bordure, en raison d’un vent plutôt agréable qui soufflait depuis quelques jours, assurant ainsi un brassage des couches d’eau. C’est un élément que j’ai considéré de matière significative : s’il y avait des poissons enclins à se nourrir dans mon secteur je n’avais aucun doute sur le fait que cette zone pouvait être productive. De plus, j’ai décidé de m’installer sur des postes que je connaissais bien et en pêchant principalement sur les manifestations visibles de poisson. En utilisant très peu d’amorce, par le biais de sac PVA "Solidz" et de pop-up "hi-visual" les résultats ont été plus qu’encourageants. Il restait quelques poissons actifs, particulièrement en fin de journée et mon approche opportuniste à eu raison de poissons aux couleurs resplendissantes !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE