15.10.16

Fin août

Fin aout, l’heure des vacances pour moi à enfin sonnée. Je pars pour 4jours au bord de l’eau dans un très joli étang de ma région. Les conditions sont idéales pour profiter un maximum, apéro, barbecue, level au soleil les pieds en éventail je ne demande pas mieux …… seulement les chaleurs caniculaires peuvent me rendre la tache bien compliquée.

La voiture chargée à bloque rien ne manque et surtout plus que hâte de partir, j’arrive sur le domaine sur les coups de midi. En arrivant sur mon poste j’observe pendant un certain temps et me décide enfin à sortir la canne à sonder. L’étang est plat, assez vaseux et dispose de quelques roselières et de deux iles. Ma première canne sera placée sur ma droite en bordure de roselière là où j’ai vu de très beaux amours prendre le soleil auparavant. La deuxième sera placée en pleine eau à 80metre devant mon poste et la troisième à la pointe de l’ile qui se trouve sur ma gauche. Mes cannes seront eschées d’une tiger dense et d’une tiger équilibrées le tout sur un montage combi link que j’aime utiliser durant mes pêches à base de fluoro IQ, de tresse natural et d’un hameçon wide gape taille6. J’opterais pour un amorçage léger étant donné les fortes chaleurs mais assez étalé. Mon amorçage sera constitué de mais, tiger et chènevis le tout nappé de syrup tiger nut.
L’après-midi fut calme aucuns bips aucuns signes d’activités et il est maintenant l’heure de diner.

La nuit tombe, les températures descendent et c’est pleine d’optimisme que je me poserais dans mon bed en attendant dame carpe avec un bon café devant un film. Et les touches ne se feront pas attendent et se suivront tout au long de la nuit avec cinq touches pour quatre poissons dont un très bel amour. Seule la canne de droite le long des roseaux déroulera.

Petite, mais elle mérite sa photo aussi.

Un amour blanc s'invite à la fête !

Le jour se lève, un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée en espérant rester sur le même rythme. A peine le temps de débarrasser ma table que ma canne en pleine eau hurle en même temps que celle en bordure. Pour mon plus grand bonheur, c’est un doublé. Je desserre le frein le temps de courir ferrer l’autre canne a quelques mettre et me dépêche de retournée a la première. Tant bien que mal j’arrive enfin à l’épuiser et je la mets vite en sac le temps de remonter l’autre. Heureusement la belle ne m’aura pas fait de misère et se laissera ramener plutôt tranquillement au bord. Un bonheur et une chance de n’avoir perdu aucune des deux et il est maintenant l’heure de poser devant l’objectif. Le restant de la journée sera en revanche calme et c’est la nuit qu’elles viendront perturber mon sommeil à mon plus grand plaisir. Cette seconde nuit, je ferais deux poissons et en perdrais malheureusement deux.
La troisième journée sera sans surprise le calme plat je m’occuperais donc comme je peux. C’est seulement à 22h30 que j’aurais enfin le premier départ. Je sortirais deux poissons cette nuit.

La quatrième et dernière journée est déjà arrivée, la journée sera également calme et je mise tout sur cette dernière nuit. J’aurais la chance de sortir pour cette dernières deux autres jolies carpes.
C’est à l’aurore et avant la chaleur que je plierais à contre cœur baguage. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et je totaliserais 12 poissons.

C’est quelque jours au bord de l’eau m’auront vraiment permis de me ressourcer et décompresser un réel bonheur. Une seule envie retrouvée au plus vite les berges.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE