21.05.15

Frénésie d'avant fraie

Nous connaissons tous les symptômes qui précédent et qui suivent la phase de fraie de nos cyprins favoris. Afin de disposer de l’énergie nécessaire à cette période de reproduction, les poissons ont besoin de se nourrir de façon conséquente. Chaque année ce laps de temps est assez court mais si tous les facteurs sont au rendez vous, la pêche peut prendre une tournure tout à fait explosive.

J’ai eu la chance de tomber dans ce qu’on appel les périodes de frénésie post-fraie il y a quelques jours de cela. Les poissons n’avaient qu’une idée en tête, trouver de la nourriture et consommer au maximum !

Le plan d’eau où j’ai pratiqué ma pêche est très largement dominé par les bateaux amorceurs en tout genre. Nul volonté de lancer un débat sur ce sujet de ma part, mais les gens avec qui j’ai l’habitude de pêcher connaissent parfaitement la vision que j’ai de ces engins. J’ai bien conscience que dans de nombreuses situations, le baitboat peut être bien pratique mais aujourd’hui, à mon sens, son utilisation est complètement détournée et « tue » complètement la pêche, bref c’est un autre débat ! Ma ligne directrice est toujours a même : pêcher comme les autres ne pêchent pas. Ma stratégie consistait comme souvent à spodder des particules à une distance d’environ 80 mètres, sur un fond mou dans le but d’inciter les poissons à chercher franchement dans le substrat. Les poissons sont ainsi plus occupés et comme elles sont bien décidées à se nourrir, ça ne fait qu’optimiser les résultats. La première journée a été assez calme du fait des hautes pression et du manque de vent pour activer les poissons, seulement, au deuxième jours la dépression était amorcée, le vent s’est levé et l’absence de soleil à fait considérablement chuter les températures. Le résultat est très simple, la deuxième partie de session a été très éprouvante. Toujours dans l’optique de mettre de la vie sur mon coup, j’ai rappelé avec une dizaine de spods à chaque prise, opération éprouvante mais totalement payante !

Par la même occasion, j’ai pu tester quelques nouveautés de la gamme High Impact et notamment deux des nouvelles déclinaisons du GOO : Le Vindagoo et le King Crab. Je pense avoir trouver la relève de mon fameux Almond !
Petite parenthèse sur les conditions de pêche, les 30 hectares d’eau était littéralement pris d’assaut durant cette pêche et bizarrement, les autres pêcheurs ont obtenu des résultats plutôt maigre. Ce constat ne m’étonne pas dans le sens où les poissons étaient en pleine recherche de nourriture et bien souvent avec ces bateaux, les gens ont tendance à allez loin, très loin, mais surtout avec très peu d’amorçage concentré sur le montage. Preuve que cette « stratégie » si on peut appeler ça comme ça trouve très vite une limite !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE