08.01.16

Intuition

Les lacs de barrage ont fait le plein en ce mois d’Aout, il est tant d’aller les explorer en y déposant quelques appâts.
A cette occasion, j’emmène mon ami Franck, sur ces eaux sauvages… Le matériel est « ok », il est chargé méticuleuseument, on décide de ne pas emener le bateau. Ce sera une pêche traditionnelle, à l’intuition pour une nuit d’été.

Depuis quelques années, on peut voir dans la pêche de la carpe de nombreuses évolutions, les performances des bateaux amorceurs, l’emploi de plus en plus répendu des bateaux gonflables, le spod attitude sur certaines eaux, nombreuses techniques divers et variées.
Mais quand est il du sens de l’eau ?
Il est bon parfois de retrouver des sensations simples, comme l’observation, s’assoir au bord de l’eau et rester à regarder et glaner la moindre info pour notre pêche. Je vais répartir sur une zone bien déterminée 3 kg de billes sur deux postes, on remarque peu d’activité, cela confirme les pêches difficile de ces derniers jours. Nos emplacements choisis, la réflexion des esches terminée, le « gold post » en place, c’est parti pour 12 h de pêche.

La lumière et ses merveilles.

L’émerveillement de ces reflets d’or !

Le temps est lourd, sur les arrivées d’eau, on peut constater que les poissons sont décollés et naviguent au grès des courants. Elles ne descendront que dans quelques heures pour s’alimenter sur le fond. La surface de l’eau est calme, il reste peu de temps avant l’arrivée du crépuscule.

Je décide d’aller le long de la berge glaner quelques clichés dans les fameux herbiers aquatiques. Un bruit me fait réagir, oui c’est bien mon delkim, une course de sauts d’obstacles s’engage et contact… Le poisson est violent, il se dirige direct dans un obstacles immergé, une bien jolie souches en l’occurrence. Il est bloqué, le Touchdown fait le job et la carpe se détourne de l’obstacle. Un combat de bordure intens se met en place, ces herbiers aquatique ne m’aide pas beaucoup.

A la suite de plusieurs gros « rush », j’arrive à extirper de cette végétation, une miroir massive comme on aime…Yessssss
C’est vraiment un joli poisson pour ces lieux, nous sommes ravi…Après 2h de pêche, une telle réalisation amène forcément le sourire. La dark matter 20 lb se révèlera précieuse pour cette pêche au milieu de nombreux petits herbiers. On rencontrera dans la nuit une autre miroir et une « chtiote » commune aux jolies couleurs. Une session éclaire dans une atmosphère lourde, avec quelques jolies réussites à la clé.
Cette passion, un réel bonheur

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE