29.01.16

Juste un peu de mucus

L’année 2015 n'est pas finie mais je sais déjà que cette année ne restera pas dans les annales. Ayant persisté plus de la moitié de l'année sur une gravière sauvage de ma région, sans aucun résultat, je me réveille en cette fin d'été avec l'envie de découvrir un nouveau lieu et de toucher ne serait-ce que quelques écailles. Juste le plaisir de découvrir un lieu, que l'imagination fasse le boulot, que le Delkim me fasse monter l'adrénaline...ça fait tellement longtemps !!!!

C'est avec mon beau frère que je me dirige pour coup du soir vers une petite gravière m'étant inconnue. Quelques heures pour faire un poisson. Pas de superflu, il faut que mes deux cannes pêchent vite. Une en bordure avec graines et bouillettes en guise d'amorçage et d'esche, la seconde, 100% graines, en pleine eau sur le peu d'activité détectée.
Le soleil commence à descendre quand le Delkim (resté si longtemps silencieux) s’emballe. La canne de bordure est partie et après un joli petit combat, une petite miroir rentre dans l'épuisette.
Pas de peson, pas de record, mais du mucus sur les mains! Objectif atteint on peut rentrer.

Amorcer avec parcimonie.

Première berge exposée au soleil.

Ayant passé un agréable moment, je programme une seconde pêche. Une journée complète (pêche de nuit interdite) pour essayer d'avoir plus de temps pour faire des poissons. Changement de poste et direction une bordure qui m'avait interpellée lors de ma première venue. J'utiliserai 3 cannes pour la journée, eschées tantôt de graines, tantôt de Spicy Crab en 15 mm. Je prends les distances à l'aide des distances sticks afin d'être précis et mettre le maximum de chance de mon coté.

Pour que mes montages soient plus attractifs, ils sont accompagnés de petits sticks qui ont trempé préalablement dans le dip Spicy Crab.
Malgré mon application, rien y fait. Nous sommes en début d'après-midi, je décide de relever 2 de mes 3 cannes. Une que je déplace et l'autre pour la vérifier après quelques bips sans suite.

Il est 16h passé lorsque j'enregistre enfin un départ.
Ayant affiné mon approche notamment au niveau des hameçons, le combat se déroule en douceur. J'épuise de nouveau une jolie miroir. Pas de peson, pas de record mais du mucus sur les mains.
Je peux rentrer. Il faut savoir apprécier les petits plaisirs. Une chose est sûre
, je reviendrai ....

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE