22.06.17

L’aboutissement

Depuis 4 ans maintenant j’avais un objectif précis dans ma tête. Aussi complexe soit-il, j’avais envie de tout mettre en œuvre pour réussir à l’atteindre, quel que soit les moyens et le temps à y consacrer. Ce genre de quête peut parfois être longue voir très longue si le facteur chance n’est pas au rendez-vous. J’entends cette expression assez régulièrement « la chance, ça se provoque », je suis d’accord sur le principe mais concernant ces quelques premiers mois de l’année, j’estime vraiment être sous une bonne étoile. Le plan d’eau de ma région dont il est question est devenu très capricieux voir même lunatique. Les sessions se suivent et ne se ressemblent en aucun point. Les poissons changent sans cesse de comportement alimentaire, les gros poissons se font très discrets et le travail d’analyse est compliqué à déployer. L’année passée, j’ai dû y passer une bonne vingtaine de nuits avec des résultats en dents de scie. Quelque fois les résultats étaient fructueux, les semaines suivantes très mitigées. Une fois de plus, les deux gros poissons que j’avais ciblés n’avaient toujours pas visité mon tapis de réception mais ce n’est pas pour autant que j’avais perdu espoir…

Le week-end dernier, j’ai pris la décision de réaliser une énième session de deux nuits sur le plan d’eau. Les conditions sont plutôt bonnes puisque une bonne dépression était venu bouleverser la stérilité des conditions climatiques de ces derniers jours. De plus c’est une nuit de pleine lune et ces dernières m’ont plutôt très bien réussi dans le passé. Mon approche est assez semblable à ce que j’utilise généralement sur cet eau. J’ai décidé d’amorcer avec un petit « buffet » constitué de petites graines, petites bouillettes et quelques noix tigrées. Mes trois lignes pêchent sur une zone très resserrée sur le même spot avec un amorçage relativement copieux. Côté montage j’utilise une valeur sûre qui ne m’a jamais fait défaut depuis plusieurs années maintenant : l’IQ D-rig sur lequel j’esche une petite tiger accompagnée d’une pop up essential cell.

Des petites particules pour occuper durablement les poissons, rien de tel !

J’ai utilisé une micro pop-up essential cell pour équilibrer ma noix tigrée.

Dès la première nuit j’enregistre rapidement une première touche qui se solde par la prise d’une belle miroir. Plutôt bon signe, je remets la canne en place, dispose quelques spods pour effectuer un rappel sur ma zone et m’allonge confiant dans mon duvet. Le repos sera de courte durée puisque seulement quinze minutes plus tard j’enregistre un autre départ sur cette même canne ! La prise de contact est musclée et je comprends rapidement que le poisson auquel j’ai affaire est d’un autre calibre. Quelques herbiers me séparent de la zone de pêche et le poisson parvient à rejoindre chacun d’entre eux sans que je ne puisse rien faire. Rien d’alarmant puisqu’avec une pression constante exercée sur celui-ci j’arrive à l’en extirper sans trop de mal. La lutte est longue, dure et mes jambes commencent à trembler sous la pression de perdre ce poisson. A ce moment précis je suis quel que peu tendu mais ce n’est rien comparé à ce qui va suivre...

En effet, le poisson parvient à se soucher dans un obstacle qui m’est complètement inconnu à seulement quelques mètres du bord ! Quelle poisse, à ce moment je n’en reviens pas et je suis littéralement vidé… Que faire ? Après avoir patienter quelques minutes bannière détendu sans aucun signe du poisson je me pose la questions de savoir si celui-ci est toujours au bout de la ligne. Bref, j’exerce une grosse pression sur mon corps de ligne en tenant bien compte des risques que cela comporte, c’est un peu quitte ou double. Après quelques frottements mon corps de ligne se libère et le poisson est toujours au bout… ouuufff ! Le combat se termine en surface et je parviens à glisser une masse au fond du filet. je comprends rapidement que j’ai capturé un très très gros poisson. La suite se passe en image, c’est le 4ème poissons de plus de 30 kilos que j’ai la chance ce capturer et je suis aux anges !!

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE