28.12.12

l'heure des leurres ...

Par Olivier Soulier


Les hivers se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci est (pour l'instant !) doux comme un mois d'octobre, et pluvieux comme un mois de novembre ! Vent d'ouest, dépressions et douceurs relatives, voilà les trois facteurs qui me poussent à la pêche immédiatement !

Faute d'un niveau d'eau suffisant dans le barrage que nous voulions pêcher, nous voici donc avec mon ami Stéphane sur les berges d'un plan d'eau d'un peu plus de de 10 hectares où ne nage aucun spécimen, mais qu'importe : le plaisir est d'être ensemble au bord de l'eau et d'entendre sonner - si possible ! - nos détecteurs.
Comme souvent je monte mes trois cannes avec trois esches différentes, pour ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier comme on dit : une bouillette de 14mm, un bonhomme de neige, et enfin deux grains de maïs artificiels flottants jaune "IB" dont Bruno m'a dit le plus grand bien. Chaque montage est agrémenté d'un petit stick soluble gorgé d'attractants. Le premier départ ne se fait guère attendre, et c'est le maïs artificiel qui a payé. Lorsque la même canne démarre à nouveau un peu plus tard, je commence à me demander si cette réussite est lié au placement de la canne (c'est souvent le cas) ou à l'esche. Je remonte donc la canne équipé du bonhomme de neige pour escher également deux grains de faux maïs, dans une autre couleur. Cette canne démarrera deux fois dans l'après-midi... Hasard ? Peut-être ... ou pas !

Une grosse semaine plus tard, changement de décors, mais météo identique : de l'eau, de l'eau et encore de l'eau ! Et toujours ce flux d'ouest avec sa douceur relative : 9° fin décembre, c'est plutôt pas mal ! L'objectif est simple : prendre les derniers poissons de l'année 2012. Cette fois encore je tente trois eschages différents. Deux cannes pêcherons sur un amorçage à l'assiette avec des montages équilibrés, et la troisième pêchera en single avec une petite pop-up rose de 12mm montée sur un chod-rig très court. Pour l'occasion je teste les chods Korda prêts à l'emploi dans leur version "short". Leur finition est réellement parfaite !
Et c'est justement ce montage qui démarre moins d'une heure après avoir été lancé ! Un poisson combatif et à la robe hivernale superbe finit sur le tapis. La canne est relancée immédiatement dans la même zone, et à peine le stow est-il remis en place qu'un nouveau départ se produit. Malheureusement le poisson se réfugie dans un obstacle et se décrochera avant que l'on puisse arriver à lui en barque.



La journée se soldera avec 4 touches pour ce montage en tête chercheuse, contre une seule sur la zone amorcée. Les appâts "leurre" auront une nouvelle fois montré leur efficacité en eau froide.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE