12.05.13

Nénuphars : trouver la parade

Par Bruno Médou (Team France)

Dès le printemps et en été, certains lacs et étangs deviennent difficilement pêchables en raison de leur densité d’herbes. Le spectacle est parfois magnifique quant ces derniers sont également recouverts de nénuphars. L’ambiance y est paradisiaque mais la pêche se complique. Sur un petit lac que j’apprécie particulièrement j’aime pratiquer une pêche forte à ras nénuphars. J’y dépose mes lignes en bateau a vue et me rend compte a chaque fois des cachettes que représente ces massifs. Les carpes y trouvent de l’ombre, de la sécurité mais également une nourriture dense et variée. A chaque venue sur ce lac j’ai une réflexion poussée sur les montages qui me permettront d’extraire en force les poissons sans pour autant prendre des risques en cas de casse. Au printemps dernier j’ai trouvé le meilleur compromis et réussi à tirer mon épingle du jeu avec quelques jolis poissons. Après avoir trouvé les poissons dans une petite baie remplie de nénuphars j’ai posé mes montages méticuleusement dans des trouées juste assez larges pour accueillir un montage. Je savais qu’au moindre bip il me faudrait aller à la verticale pour combattre le poison. Soucieux de libérer le poisson en cas de casse j’ai utilisé une grande longueur de leadcore Kabble allant parfois jusqu’à deux mètres. Le leadcore étant de la tresse cela allait me permettre d’une part de bien faire couler les derniers mètres mais également de couper les tiges résistantes lors du ferrage. Côté clip plomb pas de risque. Un hybrid clip spécialement conçu pour libérer le plomb en cas d’accroc et pour finir un bas de ligne en armakord avec un kontinental taille 6. Le premier combat me donna raison puisqu’a l’aplomb du poisson l’arma kord et le leadcore allait couper à eux seuls trois ou quatre tiges de nénuphars sans broncher. La récompense fût agréable puisqu’une belle miroir tout en longueur reposait sur mon tapis attendant d’être immortalisée. Dans la nuit deux autres touches suivront et à chaque fois, en force, j’allais extirper sans problème deux jolis autres poissons. Avoir confiance en son matériel quand il faut un peu « tirer » dessus est une chose importante. Serrer les dents à chaque touche en ayant peur de casser parce que l’on pêche fin est une chose dont j’ai appris a me méfier dans certaines conditions.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE