30.09.14

Nuit estivale

Après plus d'un mois sans avoir vraiment pêché, je pars le premier week-end du mois d’août. Quelques poignés de freezer Mainline Hybrid et the cell décongelées pendant que je charge la voiture ,

Je pars en fin d'après midi. Après seulement quelques minutes de voiture me voilà arrivé! Je gonfle rapidement mon petit pneumatique et le charge, je remonte la rivière en bateau et accoste sur une berge sauvage. Je m'installe entre deux plan d'eau communiquant entre eux, me permettant plusieurs approches. Deux cannes seront placées dans le plus petit plan d'eau: une près de deux gros arbres immergés et une dans l'arrivé d'eau, sur une tache de cailloux. Les montages sont simples mais solides au vue de l'encombrement du plan d'eau: un bon mètre de leadcor kable, un porte plomb hybrid terminé par un bas de ligne en N-trap 30lbs et kontinantal taille 6 ou 4 .
Le temps est peu favorable et j'amorce chaque spot légèrement à l'aide d'une quinzaine de bouillettes et une poignée de Frolic .

Les deux cannes pêchant dans le grand plan d'eau (qui lui, est très vaseux) seront monté avec un montage hélicoptère et chod rig. Les arbres au- dessus de moi ne me permettent pas de lancer correctement et de ce fait, les montages seront lancé à une vingtaine de mètres du bord. Une à la tiger et une avec une flottante hybrid monté sur un chod rig .

Tout est installé rapidement. Quelques brèmes et gardons se manifestent dans l'arrivé d'eau. Alors que je vais pour manger,j'ai un premier gros départ sur la canne pêchant près de l'arbre. Grâce à la tresse, j'empêche le poisson de se réfugier dans l'arbre et après un combat sympathique une commune finira dans l'épuisette. Je la place rapidement dans le retention sling et remet mon montage avec un stringer de bouillettes et quelques bouillettes éparpillées. Après quelques photos, la petite commune retourne à l'eau. En quelques minutes, cette même canne repart. Cette fois-ci le combat est plus sérieux, l'issue sera en ma faveur et une jolie miroir viendra me rendre visite ,

Le reste de la soirée sera calme , je suis seul dans un endroit sauvage et le silence reigne et je m'endors sur mes deux oreilles .
Vers une heure du matin un Delkim s’affole, moi aussi, je sors en chaussettes malheureusement après quelques secondes le poisson se décroche dans l'arbre. Je clipe la ligne à l'aide des piques cygnet pour être précis et réamorce seulement à l'aide d'un stringer de bouillettes,

Alors que je me rendormais cette même canne redémarre, le poisson se ballade tout en puissance et j'épuiserai une torpille ,

Le reste de la nuit sera calme et je serai réveillé au petit matin par les oiseaux. Je replace les deux cannes dans le petit étang et j’aperçois un saut au loin dans le grand étang et me rendors .

Le soleil commence à chauffer et je décide de remballer en commençant par les cannes pêchant le grand étang. Alors que j'allais remballer la dernière canne, celle-ci redémarre et une petite miroir viendra me saluer .

Cette petite nuit me rapporta quatre poissons pour cinq départs tous sur la même canne autant dire que se spot fut hot .

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE