17.05.16

Petit break familial

Accompagné de ma petite tribu pour une session de 48h sur les vacances scolaires, notre dévolu se jette sur l'étang du Vaulaurent. Domaine privé situé dans le département du Morbihan qui permet entre autres aux familles de se loger dans des cabanons bien pratique au bord de l'eau.

Un coup de fil à la dernière minute au propriétaire Michel qui nous annonce que le poste 2 est libre. Ni une ni deux tout le matériel est chargé dans la voiture et s'est partit pour une nouvelle aventure avec mes deux garçons et ma femme. Le bateau étant à disposition sur ce poste, je pars avec mon grand à la recherche d'un spot tandis que le petit coupe les Banoffee en deux grâce au Kutter. Nous choisissons de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier en mettant deux cannes pleines eau et la dernière dans une petite anse situé à droite du poste. Cette dernière nous laisse penser que du poisson doit y voyager de temps à autres à la recherche d'une eau plus tempérée en ce début de saison. Les cannes seront tendues dans l'après midi et prête pour la première nuit. Nous profiterons tous les quatre d'une vue bien sympathique sur un étang lisse à inspecter la moindre activité non loin de nos spots.

Couper les Banoffee avec le kutter devient un jeu d'enfant.

Un accompagnement de choix pour aller sur l'eschage avec les Banoffee.

Ce premier 24h nous laisse le temps de se reposer car aucun bip ne viendra nous déranger. Même durant une partie de foot improvisée dans l'après midi entre l'équipe du Barça et celle du Real, un deux contre deux avec le fils du propriétaire qui m'aura bien value une petite suée, bah oui c'est ça la pêche en famille. La partie de foot étant terminée et je ne donnerais pas le nom de l'équipe vainqueur pour ne pas faire d'histoire, lol, revenons à la pêche pour cette dernière nuit avant notre départ. Nous décidons de ne rien changer sur notre approche car très peu de touches sont à noter sur le plan d'eau. La suite nous donnera raison avec une première touche sur les coups de 23h dans l'anse où malheureusement seul mon grand aura la chance d'être réveillé pour admirer cette commune bien profilée d'une dizaine de kilos. La canne ne tardera pas à être replacée au même endroit pour repartir à nouveau au alentour des 2h du matin. Combat similaire er robe identique à la première mais tout seul cette fois-ci car tout le monde dort paisiblement dans le cabanon. Étant respectueux du règlement en vigueur sur l'étang avec la remise à l'eau dans la foulée après chaque prise, il me faudra faire la photo de nuit tout comme la fois auparavant. Les banoffee coupées en deux font le job en cette seconde nuit et nous permettront de ne pas rentrer bredouille pour ce petit break familial.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE