10.10.17

Premier reveil

Le mois de Mars a été bien compliqué en rivière avec un fort débit et une eau froide empêchant de pouvoir pêcher correctement et mes trois sessions d'une nuit en rivière furent stériles !

Début Avril je décide de m'y rendre pour deux nuits après la semaine de boulot. Première constatation le courant est plus calme et l'eau plus claire. Je prépare mes trois cannes avec un corps de ligne en carp line en 43 centièmes, une tête de ligne en xt snag leader et des bas de lignes en armakord 50 lbs et des hameçon kurv xx en taille 6 et 4. Côté appâts, j'utilise les high impact 50/50 fruitella, leurs couleurs orange a souvent provoqué des touches supplémentaires en journée .

Les trois cannes sont placées à des distances différentes et j'amorce légèrement mais de manière large. Peu avant minuit un premier départ et après un rude combat une première grosse miroir termine la nuit dans le retention sling ! Malgré quelques gros sauts le reste de la nuit sera calme. Au petit matin une dizaine de péniches m'obligent à relancer régulièrement mes lignes. 
Mais, aux alentours de midi, un de mes Delkim démarre en trombe, le ss3000 fume, et la carpe semble inarrêtable et longe dangereusement une péniche amarrée.

Du lourd pour contrer le courant.

Une des grosses miroirs.

Tant bien que mal j'arrive à prendre le dessus et après un long combat devant l'épuisette, elle glisse dans le filet. J'ai à peine le temps de la regarder qu'une autre canne démarre. Je remonte le quai et engage le combat. Le poisson à l'air moins gros et arrive plus rapidement à mes pieds, malheureusement je n'ai qu'une épuisette, je tente de la mettre dans un sling mais avec la hauteur ce n'est pas possible et le sling part avec le courant. Quelques manœuvres plus tard les deux poissons posent tout de même devant l'appareil photo :une grosse miroir tout en longueur avec une sacré palme et une petite commune. les deux poissons regagnent la rivière et je reprends mes esprits avant de relancer les cannes et de réamorcer plus massivement avec 1 kg de bouillettes. 
L'après midi sera calme et j'enregistrerai 3 touches durant la nuit malheureusement une seule finira dans l'épuisette.

Le jour se lève et il fait très froid, le vent est glacial. Je peine à me lever pour remballer. Après une rapide séance photo, je commence à remballer quand soudain nouveau départ : le combat est à nouveau rude et une carpe magnifique apparaît : à ce moment je tremble de peur de la perdre. J'aime les gros poissons mais par dessus tout les beaux poissons et celle ci est magnifique ! Le combat se termine en ma faveur et via Messenger je partage ce moment avec mes amis du team Korda, une formidable fully, elle regagnera le fleuve non sans émotions. Une dernière carpe s'invitera avant que je rentre au chaud, la rivière se réveille et j'ai hâte de voir la suite.


Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE