23.09.15

Quand quelques heures suffisent

Comme souvent, je privilégie les pêches rapides, seulement quelques heures. Il est donc impératif pour moi d’être rapidement en place et de ne rien négliger. Mes montages sont prêts, mon stick mix également et je choisis de pêcher un spot que je connais bien. En arrivant sur place, je clip donc les cannes sur les spots que j’ai déjà noté auparavant. Les distances sticks sont alors des alliés précieux pour rapidement pêcher à bonne distance. Deux de mes cannes seront placées sur une bande de graviers située à environ 70m du bord et la troisième sera comme souvent expédiée à fond de canne avec un petit chod-rig. Après avoir posé mes montages, j’amorce quelques boules de farines agrémentées d’Essential IB krushées ainsi qu’une boite de maïs doux.

Une imposante victime de mon chod-rig…

Pour une protection optimale de nos compagnons de jeu.

Juste de quoi marquer le fond et mettre en appétit ces dames. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette petite mixture ne déplait pas à nos compagnons aux pattes palmées, c’est bon cygne ! La première touche ne se fait pas attendre et le combat est vraiment particulier. Après la prise de contact, je pense avoir décroché le poisson qui est en fait déjà dans mes pieds… La suite n’est pas aussi rapide puisque cette commune est pleine de ressource et m’en fait bavé jusqu’au bout, la séance photo n’y échappant pas ! Je repose la canne grâce à mon Marker Elastic et enchaine ensuite quelques brèmes qui sont absolument euphoriques et font de mon amorcage un véritable festin. Heureusement, quelques dizaines de minutes avant de plier, ma canne au chod s’active et après un combat tout en force, j’ai la chance de mettre au sec une miroir massive. Une de plus n’ayant su résister à mes pineapples gooées à cœur, décidément sur un chod rig c’est le pattern gagnant !

L’hameçon parfait pour la réalisation de chod-rigs efficaces.

L’amorcage lui plait, c’est un cygne !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE