24.06.15

Quelques heures au bord de l'eau

S’aérer, évacuer la pression du quotidien et apprécier la nature et le calme, voilà la motivation qui me pousse à gagner les berges de ce petit plan d’eau de ma région. Cette fois, j’ai vraiment envie de miser sur une approche légère, moi qui ai toujours tendance à emporter trop de matériel. Hormis le matériel de couchage, je ne mise que sur l’essentiel, et sur les petites quantités d’appât que je pense répartir autour de mes deux montages. J’aime assez pêcher à deux cannes, car j’ai toujours l’impression d’obtenir un résultat plus net et plus précis. Avec moins de fil dans l’eau, je pense diminuer la gêne sur les poissons qui circulent, afin de ne pas « couper » la pêche. Mais ce soir là, je déroge à cette règle car quelques manifestations de poissons me poussent à mettre une troisième canne à l’eau en mode « single hookbait ».

C’est une pêche de pleine eau, sur un poste que je connais pour l’avoir cartographié à maintes reprises et qui présente un haut fond simple à pêcher, puisqu’il se trouve à distance raisonnable, sur une partie du plan d’eau largement baignée par les rayon du soleil de ce début de printemps. Il est bien délimité, avec un herbier qui commence à se développer en arrière plan. Je pense donc positionner une canne en haut de ce hot spot, puis la deuxième en bas de la pente assez marquée sur sa droite, en limite d’un herbier naissant. Je n’ai que quelques heures et j’espère intercepter un poisson de passage. La troisième canne est quant à elle placée sur une bordure tout à gauche du poste. C’est la canne « bonus », celle de tous les espoirs placés dans cette petite flottante gorgée de Goo Almond.

J’ai bien l’intention de me concentrer sur ce haut fond, et quelques spods de chènevis et de morceaux de bouillettes plus tard, je place mes lignes selon le plan décidé. Le fond est assez sombre et je parie sur un appât visuel : un bonhomme de neige formé d’une bouillette dense Mainline Spicy Crab et d’une popup blanche Milky Toffee. Il n’y a pas de mauvaises associations… Mon bas de ligne en Ntrap Soft reçoit un petit stick de billes passées au Krusha, qui permet de masque la pointe de l’hameçon Wide Gape n°8 lors de sa mise en place, en plus d’aider à l’amorçage. Le corps de ligne en Touchdown se plaque parfaitement sur le fond pour plus de discrétion. C’est un matériau à l’élasticité réduite qui augmente un peu les sensations en général. L’attente peut commencer.

Le premier départ se produit à la nuit tombée, sur la canne couvrant le bas de la pente du haut fond. Il semble que la lisière de cet herbier soit bel et bien une zone de passage. C’est un joli poisson, avec de belles proportions qui me rend visite. Je n’ai pas pour habitude de peser mes poissons, et pourtant, je suis pleinement satisfait de celui ci.

La canne est vite replacée et produit un nouveau poisson aux alentours de minuit. Le reste de la nuit est calme mais le principal est assuré et le contrat est rempli. Je suis un peu vexé d’avoir cédé à la tentation de la troisième canne, qui n’a rien donné, mais le souvenir des deux poissons de la veille efface bien vite cette partie du tableau. Car ce qui est le plus fort à ce moment, c’est l’envie de revenir.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE