21.02.13

Quelques heures en barrage...

Automne 2013. Je suis dans le train, au retour d'une réunion au siège européen de Korda. Gonflé à bloc après deux jours à parler de matériel, je n'ai évidemment qu'une seule envie ... devinez laquelle ?

Mon planning est très serré, et impossible de planifier plus d'une après-midi au bord de l'eau. Je pourrais donc choisir la facilité et me rabattre sur un plan d'eau, mais j'ai envie d'espace ! Dès le lendemain je pars donc amorcer un poste en barrage dans le but d'y retourner le surlendemain. Vu la saison, les carpes doivent être actives et les indésirables eux aussi ! J'expédie donc avec mon Eazi-stik environ 4 kilos de bouillettes que j'ai un peu "boostées" à ma façon la veille au soir : je les nappe généreusement d'un additif liquide, puis je saupoudre avec un peu d'amorce de fond très salée et épicée. Après une nuit, les billes sont bien imbibées et l'amorce a collé. Une fois sur le fond, ce nappage va se répandre et les particules d'amorce vont diffuser ses effluves. Le passage des poissons sur le coup fait également virevolter les particules et créé souvent de l'activité alimentaire.
J'ajoute à mon amorçage quelques godets de pellets mous expansés, parfait pour compléter l'attractivité du spot.

Le lendemain de l'amorçage, j'arrive confiant sur le coup. Il y a un peu d'activité en surface. Mes montages sont vite en place, et je fais simple et discret : un kamo leader clear avec un clip-plomb 'hybrid', un plomb 'grippa' de 3oz, et en bas de ligne un montage 'IQ-Drig' monté avec de l'IQ2 en 20lb et des hameçons 'Kaptors Kurv' en taille 6. Ce montage est idéal lorsque l'on pêche uniquement à la bouillette, sans stick ni autre artifice, comme je souhaite le faire aujourd'hui. Impossible de s'emmêler au lancer, et une efficacité mécanique parfaite
Les montages sont placés dans différentes hauteur d'eau, entre 4m et 12m de profondeur.

Une heure après l'installation, c’est la canne placée au plus profond qui démarre, avec un "tout droit" comme on les aime ! Le combat se fait en douceur mais avec fermeté, et la belle termine sa course dans l'épuisette. Un pêcheur de carnassier arrive à point nommé et me fait quelques images (qu'il en soit remercié !). Les heures suivantes seront calmes, et il est bientôt temps de rentrer pour d'autres obligations.

Une micro-session, mais un maxi-plaisir ! Avec en plus cette ambiance si spéciale et ce sentiment d'inconnu et d'immensité que l'on ne trouve que sur les berges sauvages. Le vrai luxe, c’est l'espace ....

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE