09.05.14

Quelques heures en lac

Par Dimitry Carpentier

Malgré un temps très changeant où le vent, la pluie et les éclaircies font leur passage les uns après les autres, je décide de partir pêcher quelques heures. Les poissons préparant la fraie, je décide de pêcher l’une des zones les moins profondes du lac en espérant y toucher les poissons en maraude. Après un sondage rapide de la zone, je pause ma première canne dans 3.5m d’eau, sur une tâche de graviers située juste derrière des souches immergées. J’utiliserai pour cette canne un clip plomb Hybrid Gravel et environ un mètre de leadcore Kable. Celui-ci permettra au plomb de se libérer à la touche et fera remonter le poisson en surface afin de passer les souches sans encombre. J’y monterai un KD rig agrémenté d’une gaine thermo pour optimiser l’agressivité du montage, le tout esché d’un snowman Pineapple Mainline. Ma deuxième canne sera également placée sur une tâche de graviers en bordure dans 1.5m d’eau. Equipée d’un plomb Bait Up, j’escherai un doublet de pop up Milky Toffee 15 et 10mm et relancerai la canne régulièrement pour assurer un amorçage permanent sur le spot. La troisième sera placée à fond de canne montée en chod rig avec en guise d’amorçage un micro stick composé d’High Impact Groundbait Pineapple boosté au Syrup, combinaison redoutablement efficace.

Lors de cette période, les carpes ont un grand besoin en lipides pour préparer leur stock ovarien, c’est pourquoi j’adjoins une bonne quantité de pellets dans mon method mix. J’évite néanmoins d’escher un appât riche et privilégie des appâts colorés et peu nutritifs afin d’attirer au maximum la curiosité des carpes et éviter le plus possible les brèmes présentes en nombre sur le lac. Pour commencer, j’envoie une trentaine de boules de method sur ma canne placée dans 3.5m d’eau. Ceci aura pour objectif de fixer les poissons sur la zone tout en proposant un minimum d’appâts solides. En procédant de la sorte, j’espère prendre le plus rapidement possible un poisson. Sur la canne de bordure dans 1.5m d’eau, je n’amorce qu’une dizaine de petites boules car le plus gros sera fait directement par mon plomb bait up et le but ici et vraiment d’intercepter les poissons qui passent sur cette bordure.

Il faut peu de temps pour que la canne de bordure démarre, le combat est costaud mais le poisson lui n’est pas bien gros… Qu’importe! Après quelques photos, le poisson repart vite dans son élément et la canne est replacée rapidement. Quelques minutes passent et le Delkim se met à biper… C’est encore la canne de bordure mais cette fois ce n’est pas une carpe ! Pas le temps de reposer la canne que celle placée derrière les souches s’affole. A peine la prise de contact effectuée, j’aperçois au loin le poisson en surface. Mon clip Hybrid aura parfaitement fait son job ! Quelques instants de lutte acharnée et la commune vient se loger dans le triangle! Quelques clichés et elle retrouve son élément. Je m’empresse de reposer les deux cannes et de réamorcer. Je n’ai même pas le temps de me poser dans mon level que l’un de mes Delkim se remet à chanter. Le rythme est infernal et ce n’est pas finit. J’ai régulièrement deux cannes hors de l’eau, les brèmes sont en frénésie et il est difficile d’être sélectif vu la taille de celles-ci. J’arrête mon amorçage à la farine et ne continue qu’au stick. Ce qui paie car au moment ou ma compagne me rejoins, je mets au sec une commune et une miroir, ce qui clôturera parfaitement cette après midi éprouvante. Près d’une vingtaine de touches, une dizaine de brèmes et 6 carpes dont le doublet final. Une après midi bien remplie qu’il me tarde déjà de réitérer…

Au plaisir au bord de l’eau

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE