03.03.13

Session Glaciale !

par Olivier Soulier et Stéphane Lemée



Lorsque l'on prévoit une session hivernale en lac de barrage, on ne sait jamais à quoi s'attendre ! La météo étant souvent capricieuse, c'est souvent la loterie ! Lorsque j'ai décidé de rejoindre mon ami Stéphane Lemée sur un lac de barrage où il devait se rendre 3 jours avant moi, rien ne laissait présager une des sessions les plus glaciales que nous ayons connues...

Lorsque Stéphane arrive le mercredi sur les berges, il fait très beau, presque 15° au soleil en journée, et les poissons semblent actifs. Il trouve assez vite sa pêche et touche trois bons poissons dont une miroir à l'écaillage sublime. La moyenne de poids est également sympathique, et tout s'annonce bien ! Je suis ses aventures à distance, bloqué au bureau jusqu'au vendredi. Un coup de froid est bien annoncé, mais tout est calé et j'attends depuis bien trop longtemps de retourner quelques jours sur les berges d'un lac.

Le samedi matin me voilà donc en route pour rejoindre mon compère, et sur chemin faisant je croise la neige et le froid qui semblent bien décidés à s'installer en même temps que moi...
Quelques heures plus tard je suis au bord de l'eau, sur un nouveau poste où Stéphane pense que nous pouvons tirer notre épingle du jeu. "La pêche se fera dans les 10 premières heures ou ne se fera pas du tout" me dit-il... Et je lui fais pleinement confiance, tant il connait parfaitement ce lac qu'il pratique depuis son enfance. Son palmarès ici est tout simplement impressionnant !
Nous plaçons nos montages sur les spots qui nous semblent intéressants, entre 6 et 14m de profondeur. Nous faisons simple et solide, comme toujours en lac de barrage : un Kamo Leader 'clear' d'un mètre associé à un clip-plomb hybrid, un plomb grippa très lourd de 10 oz (280 grammes), et des hameçons Wide Gape X et Kontinental en taille 6 et 8 montés sur de la N-Trap soft en 30lbs.

Stéphane part alors faire quelques courses, et c'est en son absence qu'une touche se produit sur un montage placé dans 12m d'eau. Je travaille le poisson du bord, et le combat laisse présager un bon poisson! Etant seul par sécurité je ne prends pas la barque pour aller travailler en pleine eau, et il me faut un bon moment pour amener la belle à l'épuisette ! J'ai les doigts totalement gelés, et la souffrance l'emporte alors sur la joie de découvrir une miroir de beau calibre sur le tapis ! Il me faudra plusieurs minutes pour retrouver pleinement des sensations dans les doigts.
Stéphane est revenu au bon moment, juste à temps pour faire quelques images avant la tombée de la nuit. Il avait raison : la pêche devait se faire dans les premières heures... Nous fêtons cette prise avec un café bien chaud, qui est plus que bienvenu !

Les trois jours suivants nous verrons des conditions météo se dégrader, avec des températures entre -10 et -15° le matin, de la neige en journée, et un vent du nord constant qui ne faiblira que pour laisser la glace prendre en partie le lac. Dans ces conditions les détecteurs sont restés muets, mais nous avons cependant passé un excellent moment entre amis, sur les berge d'un très beau lac. On reviendra bientôt, c'est certain...

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE