22.11.15

Session Halloween

Ayant passé l'âge de frapper aux portes pour collecter des bonbons le soir d' Halloween, je décide plutôt de partir pêcher deux nuits en ce dernier week-end d'Octobre. Me voilà donc parti Vendredi matin en direction d'un plan d'eau que j'ai pêché une seule fois auparavant. Une heure trente de route plus tard et j'arrive sur une gravière où je serai seul .
En cette fin Octobre le temps est ensoleillé et les arbres encore bien feuillus et de toute beauté ! Je décharge le matériel et gonfle mon petit bateau. Mes quatre cannes sont préparées avec soin et je pars sur l'eau pour déposer mes montages. En ce lieu, la dernière fois la pêche s'est fait sur la berge boisée d’en face, les cannes de pleine eau étaient resté muettes. Je place quatre cannes à différent points stratégiques sur la berge d'en face : la première ira dans l'angle de gauche près de grosses pierres immergées, la deuxième au pied d'un buisson , la troisième au pied d'une souche et la dernière sur un plateau dans l'angle de droite. Malgré un temps ensoleillé les nuits sont fraîches et la température en surface est de 11 degrés. Je mise sur un amorçage attractif pour tenter de faire sortir les carpes de leur cachette. Au menu : bouillette diamond white krushé ou entières ou coupées en deux ; chènevis,mais doux et amorce the cell. Le tout mouillé du liquide the cell pour former un nuage attractif .

Une première miroir.

Le plus beau gestion de notre passion.

L'après- midi est d'un calme plat et la nuit tombe rapidement. Alors que je venais de me mettre dans mon duvet un bip retenti. Pêchant près des obstacle je décide d'aller voir : le fil est tendu se sera la première touche. Après un combat en bateau une première miroir finit= à l'épuisette, elle sera suivi de deux autres poissons durant la nuit. Le réveil se fait dans un épais brouillard et j’attends que le soleil se lève pour faire les photos des poissons. 
Peu de temps après avoir placé ma première ligne arrive un nouveau départ. Il s'agit à nouveau d'une grosse miroir. Je retends la ligne et pars reposer un autre montage en bateau mais à mon retour stupeur ! La première canne est reparti ! Je ferre et j'arrive à sortir le poisson des obstacles, le plomb s'étant libéré, encore une grosse miroir. La moyenne est très intéressante et j'ai le sourire jusqu'aux oreilles. Il est déjà quatorze heures quand j'arrive à placer toutes mes lignes. Le reste de la journée sera calme et j'en profite pour faire des photos. La nuit tombe et les aller retour en bateau m'ont fatigué. J'obtiendrai un dernier départ en début de nuit et se sera la seule commune de la session. Le réveil se fait à nouveau dans le brouillard, encore quelques photos et il est temps de rentrer .

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE