13.01.15

Session hivernale

Par Pierre Meyer.

La sensation est toujours la même, avant la période des fêtes, l’envie de tremper les lignes est toujours trop forte ! J’ai eu l’opportunité de réaliser une petite session hivernale bien sympathique en ce mois de Décembre. Les températures restent assez clémentes dans le Nord Est de la France mais la température de l’eau n’excède pas les 6°C, on peut réellement parler d’approche hivernale dans ces circonstances. Le plan d’eau choisi est d’une superficie d’une vingtaine d’hectares et à la particularité d’avoir un cheptel très riche en poissons de petit et moyen calibre. En hiver lorsque l’on veut espérer un peu d’actions, c’est le type d’eau qu’il faut cibler. Au vu de la température de l’eau mon approche se veut très simpliste, j’ai décidé de ne pas amorcer du tout et de pratiquer uniquement une pêche au stick, boosté au GOO, à longue distance. Malgré une eau très froide, je suis parvenu à déceler quelques signes d’activité au large et par conséquent, j’avais l’intime conviction que ce type d’approche aller pouvoir faire l’affaire. J’ai soigneusement sélectionner une variété de GOO très liquide et donc en version « bait smoke » pour que l’ensemble se répande bien et vite dans cette eau glaciale. Chaque canne sera nappée avec un liquide différent dans le but de trouver celui qui déclenche le plus de touche pour cette session. Mon montage est discret et très simple puisque les poissons ciblés sont des poissons peu méfiants. J’utilise un hameçon Kurv Shank en taille 8 noué à l’aide d’un simple nœud sans nœud sur de la Ntrap soft en 15lbs. Simple et effectif ! Mes esches sont elles aussi imbibées de GOO, l’attraction est maximale !
Je propulse mes montages à longue distance et j’essaye de relancer régulièrement afin d’accroitre l’attraction sur mon coup. L’approche fonctionne à merveille puisque plusieurs poissons ont fini au sec avec dans le lot, quelques sujets plus imposants ! Autant dire qu’en cette saison, ce type de capture fait bien plaisir ! Les poissons étaient parfaitement piqués sur mes longs bas de ligne. A savoir que le substrat composant ce lieu est exclusivement de la vase, les poissons ont la bouche très fine et malgré tout, aucun poisson n’a été perdu durant le combat, un super résultat !

Mon année 2014 ne se termine pas sur cette pêche puisque j’ai réussi à planifier une dernière pêche entre Noël et nouvel. Qui sait, peut-être qu’elle aussi saura m’apporter son lot de surprises !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE