28.06.17

Sous un soleil de plomb

Nous sommes fin juin, les tournages s’enchainent et les bons moments entre potes aussi. Cette-fois, nous avons rendez-vous, Bruno, Julien, Albin (venu me donner un coup de main logistique) et moi sur un plan d’eau que Jérôme connaît très bien. D’ailleurs, j’en profite pour le remercier de nous avoir ouvert ses portes. 



Un petit week-end bien sympathique en perspective donc. Pour le point météo, il fait chaud, 30 degrés à l’ombre, et l’on envisage d’entrée de jeu des séquences au stalking. Le premier soir, juste après notre arrivée, les cannes sont mises de manière classique, au fond, sur un amorçage massif de Fruitella. A peine 1h de pêche, et un premier run tout en vitesse se fait entendre. Le début d’une belle série sur ce court laps de temps, avec des poissons plus beaux les uns que les autres. Du mucus, des potes et des barbecues, que demander de plus ?

Un soleil omniprésent avec des températures qui ne descendent pas. C'est l'été !

Premier sur la canne, Albin ouvre les hostilités avec de petit poisson bien méritant.

La journée, nous délaissons volontairement les cannes placées au fond pour nous tourner vers une pêche à roder. Bien guidé par Jérôme, Bruno est aux commandes histoire de tester un des nouveaux Wagler de chez GURU, associé à un amorçage de rappel avec la nouvelle gamme de pellets MATCH de Mainline. Une vraie tuerie ! Nul besoin d’en mettre beaucoup, il faut simplement être régulier pour garder le poisson actif. La récompense était bien là avec une miroir splendide prise en plein après-midi, juste avant que Julien ne s’essaie lui aussi à capturer un poisson. Cette-fois en surface, au pain, à l’aide de notre flotteur Interceptor Float qui permet de lancer directement et discrètement là où sont réunis les poissons. BINGO !! Une seconde miroir au tapis, qui nous rappelle à quel point cette pêche qui à bercé toute notre enfance, est simplement magique et pleine de sensations. 

La dernière nuit, Bruno doit malheureusement rentrer chez lui.

Albin, Julien et moi restons donc pour repartir tranquillement le dimanche matin. C’est aussi l’occasion de faire tourner les départs et de s’amuser tous ensemble avec seulement 2 cannes, en laissant la caméra de côté. Toujours sur cet amorçage à la Fruitella, un montage tout simple associé systématiquement à une chaussette PVA remplie de pellets CELL de cette fameuse nouvelle gamme MATCH, et c’est carton plein. Au total, 13 départs jusqu’au matin, avec des petits poissons, un esturgeon, mais surtout une splendide carpe miroir pour Albin qui dépasse largement les 20 kilos. Lui qui n’avait pas toucher une canne depuis … 10 ans peut-être !! Il a perdu un peu la main pour présenter des poissons de ce gabarit, mais c’est comme le vélo, ça ne se perd jamais totalement !



Bref, un week-end entre potes à refaire au plus vite !!



Romain.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE