09.01.13

Souvenir d'Hiver

Par Antoine Marchant


Nous sommes mi février 2012 , une vague de froid m'empêche de pêcher depuis près de deux semaines: toutes les tourbières près de chez moi sont recouvertes par la glace. Un léger redoux se faisant enfin ressentir, je décide de me programmer une pêche rapide près de chez moi, en rivière, mais je n'ai aucune expérience sur ce type d'eau. Qu'importe, le manque étant trop pressant, il faut que je pêche. Arrivé sur les lieux il fait toujours aussi froid, la tourbière à ma droite est complètement gelée et sur ma gauche également. Je longe la deuxième pour me rendre sur le poste que j'avais choisi sur la rivière, mais je décide tout de même de jeter un coup d'?il sur la tourbière et à ma grande surprise il y a une petite partie dégelée près d'une arrivé d'eau. Ni une ni deux, je m'installe sur ce poste que je connais. J'ai juste de quoi placer deux cannes , Je décide de miser principalement sur l'attractivité des asticots que j'ai boosté avec un liquide épicé. Mon premier montage sera esché d'asticots monté sur un kaptor kurv en kd rig à l'aide de la N-trap soft en 30lbs du fait des obstacles. Quand à ma deuxième, elle sera eschée d'une bouillette spicy et d'asticots. Je prépare un spod mix attractif composé d'asticots, mais doux , de bouillettes krushées et d'un peu d'amorce. Mes deux montages sont lancées près des obstacles, je spode ensuite discrètement mon savoureux mélange à l'aide du mini skyliner.

Assis sur mon level chair j'y crois,,. Les obstacles représentent une zone de confort et de sécurité pour les poissons et j'ai souvent observé une période d'activité lors du dégel. Une heure plus tard, ma canne de gauche émet quelques bips. Etant très près des obstacles et mon frein étant serré je décide de ferrer le poisson. Le poisson essaie d'aller dans les branches et je parviens à le faire sortir après un long combat pour la saison. Je glisse un bijou à l'épuisette et je crie un « come on » pour exprimer ma joie. La séance photo rapidement faite, je décide de replacer la canne. Les heures passent et se ressemblent. Comme bien souvent sur cette tourbière peu profonde, le combat à fait fuir les autres poissons. C'est heureux que je rentre, satisfait d'avoir fait ce beau poisson après deux semaines d'arrêt de pêche forcé.


Bonne pêches hivernales à tous,
Antoine marchant

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE