29.10.18

Températures caniculaires

Qu’il fait chaud en cette fin Août mais l’envie de pêcher est trop forte. C’est donc par des températures avoisinant les 38°C, que je me dirige pour 72 heures vers une gravière du centre de la France.
Dans le but de capturer l’une des magnifiques carpes qui nagent dans ces eaux, je décide d’aborder le poste le plus discrètement et simplement possible.
Mes trois cannes seront montées de chod N°8 et eschées d’une pop-up Diamond White de 15 mm.
Côté amorçage le mot d’ordre sera légèreté, une trentaine de billes pour deux de mes cannes expédiées au cobra et une vingtaine de « spomb » pour ma canne la plus loin.

L’attente commence...

Quelques mètres de grappillés !

Cette première nuit bien étoilée sera bien silencieuse. Néanmoins, au petit matin, je décide de camper sur mes positions et applique de nouveau la stratégie de la veille.
En milieu d’après-midi, une de mes cannes bip, puis re bip, le fil semble doucement se tendre, je la saisis pour prendre contact avec un bloc, à n’en pas douter c’est lourd.
En 28 centièmes, chod n° 8, on ne fait pas le malin... Quelques minutes plus tard c’est une magnifique et très vieille miroir de 24 kg qui vient poser pour la traditionnelle séance photo (vue la température extérieure, celle-ci sera de courte durée).
Le lendemain, même scenario mais la fin est plus triste, décroche !
Il est temps de plier, cette petite session clôture de la plus belle des manières mes vacances aoûtiennes.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE