27.06.12

Une canne, un spot, une heure...

Par Olivier Soulier (Team France).


Aujourd'hui une irrésistible et subite envie de pêche me pousse à partir pour une sortie comme les aime : sur un coup de tête je fourre ma canne fétiche et un minimum de petit matériel dans la voiture. Une poignée de bouillette, un pot de flottantes et quelques pellets suffisent amplement à compléter mon bardage, d'autant que je n'aurai qu'une grosse heure de pêche effective au maximum.

En arrivant je prends le temps de regarder si ça bouge un peu sur le plan d'eau, tout en réalisant un montage simple et efficace : un mètre de Lead-Core, un clip-plomb standard, un plomb grippa de 3oz, et un kwik-link. Du très classique me direz-vous, mais ce n'est pas dans les pêche rapides qu'il faut se lancer dans les nouveautés et les tests ! Seul mon bas de ligne est un peu original : je monte un nouvel hameçon "Kontinental" en taille 06 en réalisant un noeud "KD" sur de la tresse Armakord de 30lbs. Le noeud "KD" est à tort utilisé presque exclusivement pour des appâts décollés ou équilibrés, mais j'aime l'utiliser avec des appâts denses, car il offre une agressivité naturelle qui dispense de l'utilisation de gaine thermo, ce qui tombe bien car pour rester léger je n'ai ni bouilloire ni réchaud avec moi.

La forme particulière de l'hameçon "Kontinental" accentue encore l'agressivité du montage. Cet hameçon a été spécifiquement développé, comme son nom l'indique, pour les pêches fortes du continent, lorsqu'il faut "tirer" un peu plus que ne le font nos amis anglais. C'est donc un modèle fort de fer puissant et solide. Et c'est justement pour cela que j'ai choisi cet hameçon aujourd'hui, puisque je veux pêcher à moins de 3 mètres d'un buisson à demi immergé où j'ai vu un marsouinage. Mon moulinet est équipé de tresse pour être en contact direct, j'ai simplement pris le soin d'intercaler une tête de ligne en nylon d'une dizaine de mètres environ. J'esche un bonhomme de neige constitué d'une bille de 20mm et d'une pop-up fluo de 14mm, et je complète le tout par un petit stick soluble de pellets qui évitera tout emmêlage.
La canne est en place, je lance donc une poignée de billes le plus précisément possible sur le spot avec ma fronde, et l'attente peut commencer dans la douceur de cet après-midi orageux. Vingt minutes plus tard, deux "bleeeep" de mon delkim me sortent de la contemplation de la nature environnante. Mon Stow se déclippe sauvagement alors que le mouline hurle en lachant sa tresse. Ferrage immédait, et bridage en règle pour bloquer le poisson avant les buissons immergés. Je ne lâche rien, et elle fini par gagner la pleine eau. C'est gagné ! Parfaitement piquée, elle termine dans l'épuisette. Un gros 1/4 d'heure plus tard même scénario et même issue.
Les poissons ne sont pas des "boeufs", mais ils sont en pleine forme et très puissants. Le "Kontinental" monté façon "KD" a fait le job à la perfection. Mon temps de pêche est terminé. Il fut court, mais intense et productif !

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE