25.03.19

Une poignée d'heures

J’aime de plus en plus pêcher de jours. Arrive très tôt le matin, je pêche jusqu’à midi ou jusqu’au début d’après-d’après-midi rentre passer du temps avec ma famille. Cela me procure souvent plus de plaisir que de pêcher un week-end complet. L’objectif est simple : faire du poisson et prendre tout ce qui passe !!

Samedi matin, 5H le réveil sonne. 5H45 me voilà au bord de l’eau. Il fait encore nuit; je monte mon matériel et « écoute le lac ». Je suis à l’affût du moindre saut de poisson et distingue les mouvements sur l’eau grâce aux lampadaires présents aux alentours. Le jour se lève, je peux placer mes cannes et amorcer mes spots. 1 canne pêche la pleine eau sur des manifestations de poissons et les 2 autres pêchent des bordures où j’ai déjà eu des touches.

L’amorçage est simple avec des Diamond white que j’expédie à l’aide du spomb. 2H après avoir posé les cannes, j’ai des bics sur une des cannes de bordure. Les écrevisses sont de sorties; Mon multi rig et ma pop’up ne ressemblent plus à rien. Je décide de modifier le montage et d’utiliser un IQ D-rig pour sa rigidité et un water coqué à la super wrap 2 fois.

Il est un peu plus de 9H quand j’enregistre ma 1ère touche sur cette canne. Un joli combat qui se solde par la capture d’une jolie miroir. Etant seul, je la mets au sling, remonte l’épuisette et repositionne ma canne. Je décide de réamorcer 4 ou 5 spombs. Après seulement 1 spomb, la canne déroule de nouveau…. J’ai bien fait de remonter mon épuisette !!! 2ème poisson en même pas une demi heure; Seconde miroir. PAR-FAIT!!!
La seconde partie de matinée sera calme avec un acharnement des indésirables sur mes esches et mes montages. Je décide de déjeuner au bord de l’eau et de retrouver ma petite famille.

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE