18.06.14

week-end de fully

Après deux mois sans avoir fait de nuit, je décide de partir pour 48h .

La voiture chargée, il me reste à savoir où aller ? Je prends la route en direction d'un département voisin, en début d'après- midi. Quarante minutes de route plus tard, j'ai un rond point pour me décider sur quel eau aller. Finalement je choisi de partir explorer une nouvelle destination. Arrivé, me voilà sur un endroit est calme où j'aperçois seulement deux pêcheurs. Je fais le tour du plan d'eau et mon choix se porte sur un poste face au vent, face à une ile, avec une jolie bordure encombrée sur ma droite à exploiter.

Je sors ma canne à marker sonder pour me faire une idée de la topographie de cette gravière. Durant mon sondage, j'aperçois quelques sauts à différents endroits.

Je décide de placer deux cannes près de l'ile, à environ 100 mètres du bord, sur une bande de gravier dans 4m50 d'eau. N'ayant pas eu à lancer à longue distance depuis longtemps il me faudra quelques lancés pour cliper ma ligne. J'utilise environ 50 cm de gaine dark matter gravel associé au montage IQ d rig d'environ 25 cm avec un hameçon kaptor n°6 associé aux bouillette équilibrées Mainline The Cell et Hybrid . J'étale environ 500 grammes de bouillettes en 15 et 18 mm à l'aide de l'Eazi Stick autour de l'île pour tenter de bloquer les poissons.

Je place ma dernière canne sur ma bordure de droite avec un bas de ligne en n-trap soft 30lbs avec un Kontinental en taille 6 esché d'une tiger et d'un maize IB pour équilibrer le tout, avec quelques frondes d'un mélange de tiger et maîs en guise d'amorçage ,

Les cannes enfin placées, il me faut monter vite mon tempest car le temps est menaçant. A peine les affaires rangées un orage éclate au -dessus de moi accompagné de fortes rafales de vent et de pluie.

Il me faudra patienter une heure avant que l'orage ne passe. Le temps s'est fortement refroidi et je n'aperçois aucune carpe sautant, alors j'en profite pour faire quelques photos et me préparer à manger.

Dans la soirée je tente de trouver des signes d'activité et je remarque quelques poissons qui sautent au loin mais rien sur mon poste. La pluie refait son apparition et je m'endors rapidement au son des coassements des grenouilles et des gouttes tombant sur mon abri .

Réveillé vers minuit, la pluie à cessée et toujours pas de départ. Peu chanceux en ce moment, je décide de relever une canne pour voir si le montage pêche. Alors que je vais pour la relancer, une de mes cannes pêchant à l'île démarre en trombe. Après un sympathique combat une petite commune finit dans l'épuisette. Je reclipe la canne à l'aide des piques Cygnet et je remets une centaine de bouillettes avant de me recoucher .
Quelques heures plus tard, la canne que j'ai relancé en bordure démarre et après un gros combat, le poisson arrive mais il se bloque dans les branches en surface et se décroche! La nuit prend fin...

Je décide de replacer les cannes en milieu de matinée et une heure après, ma canne à l'ile démarre: le poisson part de travers se coincer dans un arbre immergé, invisible depuis la berge. Mon clip plomb remplit son rôle et après la perte du plomb, le combat reprend et j'épuiserai une superbe petite fully. Après quelques photos elle regagnera sont élément bien évidemment.

Les sauts sont devenu inexistants sur mon poste, alors que je m'endors à moitié, en début d'après midi sur mon bedchair. J'aperçois enfin une série de sauts au même endroit que la veille. Au loin le vent à tourné et s'est renforcé. Je me mets à remballer rapidement et pense bouger sur le poste où j'ai aperçu les poissons.

Le vent souffle très fort et il est difficile de sonder correctement. Je parviens quand même à trouver différents spots et après quelques lancers, mes cannes sont placées entre 10 et 80 mètres du bord et j'amorce à la bille pure .

En début de soirée ma canne placée la plus près du bord démarre en trombe après quelques rushs, le poisson se décroche. Je vérifie le piquant de l'hameçon et replace la canne en réamorçant quelques The Cell. Plus tard, cette même canne démarre et le poisson se tanque dans les arbres, c'est la casse !
Je décide de changer la bobine du moulinet et de passer en tresse. La canne est replacée et j'aperçois quelques sauts dans la soirée.
En milieu de nuit, c'est encore la même canne qui démarre. Après un long combat j'épuiserai une longue linéaire que je place dans mon retention sling pour la prendre en photo le matin .
Je suis reveillé en début de matinée par un Delkim: toujours la même canne! Le poisson file tout droit en pleine eau et j'épuise une commune.

Je prends en photo les deux poissons. Avant de replacer les cannes, le temps change à nouveau, le vent tourne et le temps se dégage. Les poissons ne semblent plus en activité et je remballe en début d'après- midi .

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE