06.03.18

WINTER ON THE WAY

S'il y a bien une saison où la pêche est difficile mais captivante, c'est l'hiver. Les températures deviennent négatives, le froid s'installe durablement, l'eau s'éclaircit et les poissons deviennent plus que tatillons.
L'avantage de cette situation est bien évidemment l'absence de pression de pêche accompagnée d'une nature difficile qui forge notre pêche et notre réflexion.

Les fêtes de fin d'année sont synonymes de partage familial et de bons moments, mais rester attablé à regarder de vieux classiques télévisuels ne correspond pas forcément au caractère de chacun.
Après deux jours d'amorçage à base de salty squid mainline et de chènevis en proportion minime, je passe une journée stérile au bord de l'eau, mais les conditions météorologiques s'étant fortement dégradées, comprenez un froid sibérien, ce manque de résultat était couru d'avance.

Le réveillon 2018 se passe, tout le monde profite de ces moments entre amis, mais l'heure de la revanche avait sonné. En regardant les prévisions, une forte dépression accompagnée d'un vent extrêmement violent était prévu sur la totalité du pays. Il ne faut pas être imprudent mais face à ces conditions exceptionnelles pour la saison, l'envie de prendre une revanche était bien réel.

Une fois la tempête calmée, je décide de partir pour 24 heures sur une gravière inconnue dans le nord de la France. A mon arrivée, je décide de pêcher face à la direction du vent, chose primordiale à mes yeux lorsque les eaux sont froides. Les couches d'eau se mélangent, les sédiments se voient en suspension, ces faits peuvent réveiller l'instinct des poissons.

Je remarque quelques tâches de graviers, des zones très propres mais je jette mon dévolu sur des poches de vase en amont d'une petite cassure, zone qui selon moi restent bien plus nutritives en saison froide. Un stick par canne associé à une quinzaine de salty squid Mainline couplées d'une poignée de tigers nuts fera office de piège.

La nuit sera calme, le vent et la pluie s'entremêlent pour me bercer doucement. Mais dés les premières lueurs du jour, 3 émissions sonores me sortent de mon cocon et me font réaliser que je suis bien en plein mois de janvier avec un poisson à glisser dans mes filets. Le moment est assez magique, l'année 2018 commence bien.

Il est difficile de pêcher l'hiver, surtout dans certaines régions françaises, mais mettre à profit certains évènements météorologiques associés à une bonne dose de motivation et de confiance grâce à de bons appâts peuvent rapporter de jolis moments de joie pour fêter une nouvelle année en bonne et due forme.
Meilleurs vœux 2018, Jérôme

Archives newsARCHIVES NEWS

ARCHIVE