ZIG SEQUENCE: STEP 1

Voici le matériel nécessaire.

ZIG SEQUENCE: STEP 2

Le N gauge est un nylon très souple parfait pour le Zig.

ZIG SEQUENCE: STEP 3

Réalisez votre cheveu.

ZIG SEQUENCE: STEP 4

Eschez votre mousse.

ZIG SEQUENCE: STEP 5

L’esche doit être collée à l’hameçon.

ZIG SEQUENCE: STEP 6

Réalisez votre nœud sans nœud.

ZIG SEQUENCE: STEP 7

L’angle est parfait.

ZIG SEQUENCE: STEP 8

Coupez un petit morceau de gaine thermo rétractable.

ZIG SEQUENCE: STEP 9

Enfilez-la sur l’œillet.

ZIG SEQUENCE: STEP 10

Passez à la vapeur.

ZIG SEQUENCE: STEP 11

Le montage est prêt il ne vous reste plus qu’a déterminer la taille de votre bas de ligne.

How ToPêCHE AU ZIG

Zig sequence Mechanics

Bien souvent par grosses canicules on attend que la fraicheur de la nuit arrive pour pêcher plus sérieusement. Les journées trop chaudes sont complètement délaissées et le simple fait de voir les carpes en surface en décourage plus d’un d’entre nous. Effectivement, les carpes entres deux eaux, ou sous la surface, ne sont pas forcément en phase d’alimentation. Cependant, une carpe est avant tout un poisson opportuniste et curieux. Deux défauts qu’il faut savoir exploiter pour tenter sa chance. La meilleure illustration est bien sur les carpes mangeant du pain en surface. Le pain ne sent rien, n’est pas, « nutritivement intéressant », pour les carpes mais sa couleur blanche et le fait que les gardons, canards et autres s’y intéressent, rend les carpes curieuses.

Partant de ce constat il est possible de pêcher avec des esches très décollées, entre deux eaux voir sous la surface. Cette technique s’appel le Zig Rig. Il s’agit tout simplement de garder votre montage traditionnel mais d’y adjoindre un long bas de ligne en fluorocarbone ou en nylon. Plus votre bas de ligne sera souple mieux cela sera. Il présentera l’esche naturellement et intéressera peut être une carpe en maraude. L’attractivité de votre esche devra avant tout être visuelle pour susciter la curiosité des poissons. J’ai pu remarqué que trois couleurs en particulier étaient plus prenante. Le jaune, le rose et très curieusement le noir. Les couleurs sombres comme le noir sont assimilées par les carpes à ce qu’elles consomment au quotidien.

Dréissènes, escargots, et autres larves sont communément de couleur sombres. J’ai eu mes meilleurs résultats au Zig dans les étangs et lacs ou la densité d’herbiers était élevée. Sur toutes la hauteur des myriophylles et autres élodées du Canada les micros dreissènes et autres gammares sont généralement bien présent. J’ai à de nombreuses reprises observé des poissons sucer les tiges d’herbes a des hauteurs proches de la surface. Ainsi, présenter des esches a des hauteurs variées m’a parfois permis de sauver des pêches bien mal engagées. Même si amorcer n’est pas nécessaire à partir moment où les carpes se déplacent où que son montage est placé stratégiquement entre les herbiers, il est possible de créer une zone attractive. Pour cela il faudra user du spod ou du spomb. Côté amorce il faut se baser sur la pêche de l’ablette en créant une amorce traçante sous forme de soupe. Pour cela j’utilise le Souper Zig Mix de Mainline qui a été créé pour ce type de pêche précisément. Il est réalisé a partir d’un mélange d'amorce analogue qui incorpore une combinaison d'amplificateurs actifs stimulants et ultra légers. Ces particules restent très longtemps en suspension entre deux eaux et si vous les gavé de GOO vous obtenez une zone attractive en permanente. Pratiquer une pêche au rappel.

Spoder souvent mais peu et relancer souvent votre ligne. Concernant la hauteur de pêche et celle a laquelle vous devez présenter votre esche, cela peut varier d’un jour a l’autre en fonction de la météo et/ou de l’humeur des poissons. La règle de départ est de présenter votre esche à deux tiers de la hauteur d’eau. Par exemple si vous avez trois mètres d’eau commencez avec un bas de ligne de deux mètres. Et puis en fonction de ce que vous observez n’hésitez pas a tester différentes hauteur.